Chantal Gareau, candidate à la mairie de Roxton Pond, a dévoilé son programme.
Chantal Gareau, candidate à la mairie de Roxton Pond, a dévoilé son programme.

Roxton Pond: Chantal Gareau veut consulter pour avancer

Cynthia Laflamme
Cynthia Laflamme
Initiative de journalisme local - La Voix de l'Est
Chantal Gareau souhaite tenir une grande consultation publique à Roxton Pond pour que les citoyens, collectivement, décident des grandes orientations à suivre au cours des quatre prochaines années dans leur municipalité. La candidate à la succession de Raymond Loignon a dévoilé, cette semaine, son programme électoral.

« Avec le départ de M. Loignon, on tourne une page d’histoire et ensemble on va devoir en réécrire une autre, affirme Mme Gareau, qui a annoncé en juin son intention de briguer la mairie. La consultation publique demeure pour moi la pierre d’assise pour l’ensemble de mon programme. On va se donner des orientations et quand on va décider d’aller dans une direction, c’est que la population va nous l’avoir donnée. Ça travaille beaucoup mieux comme ça. »

L’idée est donc de se pencher sur l’ensemble des secteurs d’activité comme l’économie, la culture, les loisirs, l’éducation et l’environnement. Une autre consultation réunira les gens du milieu agricole et ses sous-secteurs, comme l’acériculture. La candidate caresse d’ailleurs le projet de créer une coopérative de transformation et de mise en marché des produits agricoles de Roxton Pond. 

« Je veux qu’on se penche sur l’opportunité d’avoir par exemple une IGP (Indication géographique protégée). D’autre part, on a des productions [...] qui nous permettent de vendre directement au consommateur. Je pense à l’argousier, au veau, au miel. [...] Je veux favoriser la vente directe de l’agriculteur au citoyen. Pour ça, je vais passer par un site Internet où les producteurs, chaque lundi, pourront dire ce qu’ils ont à offrir. »

Accès au lac

La santé du lac Roxton est par ailleurs un enjeu important qu’il faut encore garder en tête, évoque Mme Gareau. Même si le réseau d’aqueduc autour du lac a amélioré la situation, il reste du travail à faire, assure-t-elle.

« Ça fait 25 ans qu’on fait des études sur le lac de Roxton. On doit intervenir et l’urgence d’agir va venir du fait que c’est le poumon économique de la ville. » Selon elle, si la santé du lac continue de se dégrader, la valeur des maisons va diminuer, et cela aura des conséquences sur le budget de la Ville.

Elle ajoute que la profondeur du lac aurait diminué de deux pieds depuis 30 ans. Selon elle, aucune étude à ce jour n’a déterminé la source de cet ajout de sédiments. 

Chose certaine, « si on veut collectivement intéresser les citoyens, il faudrait redonner aux gens une plage publique. » Elle se souvient de deux plages privées dont l’accès était jadis permis pour les Roxtonais, les plages Stanley et Trottier, aussi connues sous le nom de la plage du camping.

« Collectivement, on se sentait interpelé par le lac parce qu’on y avait accès. Aujourd’hui, c’est rendu un lac privé avec aucun accès public. Dans mon premier mandat, je veux trouver une façon de redonner une plage aux gens de Roxton Pond et donner un quai public pour les gens qui n’ont pas un terrain sur le bord du lac. »

Parrainer un aîné et gel de taxes

Inspirée par le programme de jumelage de SERY entre des familles québécois et des immigrants, Chantal Gareau souhaite créer un programme de parrainage similaire entre des familles et des aînés afin de faciliter le maintien à domicile de ces derniers.

Il s’agirait pour la famille jumelée d’aider les personnes âgées par des gestes simples, que ce soit en déneigeant leur balcon, en appelant pour prendre de leurs nouvelles ou en faisant quelques courses pour elles.

Avec la révision du rôle d’évaluation, la municipalité aura 361 000 $ de plus dans ses coffres dès janvier, souligne Mme Gareau. Elle souhaite mettre la majeure partie de cette somme dans une réserve pour permettre à la municipalité de solliciter l’aide de subventions gouvernementales. « Les municipalités ont toujours une obligation de payer une partie des projets. De là l’importance d’avoir une réserve parce que ça peut être un levier important pour aller chercher des subventions. »

Mme Gareau souhaite geler le taux de taxation pour trois ans afin de donner du lest aux Roxtonais vivant seuls, ce qui représente 425 adresses, indique-t-elle.

L’ensemble de son programme est disponible sur sa page Facebook. 

La course à la mairie oppose Chantal Gareau, Luc Bédard et Pierre Fontaine.