Les résultats de l’enquête ont été présentés à une cinquantaine de personnes réunies au Domaine Cartier-Potelle, à Rougemont, mardi en fin de journée.
Les résultats de l’enquête ont été présentés à une cinquantaine de personnes réunies au Domaine Cartier-Potelle, à Rougemont, mardi en fin de journée.

Rouville, milieu fertile pour le repreneuriat

Marie-Ève Martel
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est
« La culture entrepreneuriale de la MRC de Rouville est prometteuse » : telle est la principale conclusion d’une étude menée au printemps par la firme Léger Marketing sur la vigueur entrepreneuriale de la région.

« Le fait qu’un bon nombre de personnes ayant manifesté l’intention de se lancer en affaires affirment pouvoir entreprendre les démarches d’ici un an, qu’une proportion importante de démarcheurs estiment devenir propriétaires d’ici trois ans et qu’ils sont nombreux à affirmer qu’ils vont investir des sommes importantes, constituent des signaux encourageants pour l’avenir de l’entrepreneuriat sur le territoire », révèle l’étude fondée sur un sondage téléphonique auprès de 301 répondants.

Fait à noter, les entrepreneurs de Rouville étant propriétaires de leur entreprise sont, toutes proportions gardées, plus nombreux que la moyenne québécoise. De plus, apprend-on, les compagnies rouvilloises sont prospères, alors que plus de la moitié des entrepreneurs ont vu leur chiffre d’affaires augmenter au-delà de la première année d’exploitation, plus du tiers l’ayant même doublé.

Bon nombre d’entre eux semblent d’ailleurs avoir du flair, puisque leur succès provient de l’acquisition d’une entreprise existante qu’ils font croître par la suite.

« Ce qui ressort de l’enquête, c’est que l’âge moyen de nos entrepreneurs n’est pas de 18 à 35 ans, comme le reste de la Montérégie, mais plutôt 35 à 49 ans. Ce sont surtout des gens qui acquièrent des entreprises existantes », explique Anne-Marie Dion, directrice générale de la MRC de Rouville.

De plus, souligne le sondage, les entrepreneurs locaux font principalement des affaires dans leur milieu. Seulement 23,4 % affirment avoir une clientèle au-delà des frontières de Rouville, 16,4 % à l’extérieur du Québec et à peine 7,1 % font des affaires à l’international, des résultats inférieurs à la moyenne provinciale.

Plan d’action

Les résultats de l’enquête ont été présentés à une cinquantaine de personnes réunies au Domaine Cartier-Potelle, à Rougemont, mardi en fin de journée.

« Cette étude nous permet aujourd’hui de bien comprendre le dynamisme entrepreneurial de notre MRC, de définir la culture d’affaires de notre région et de pouvoir analyser certaines données de manière à mieux orienter nos actions futures, de même que les outils à développer pour répondre aux besoins des entrepreneurs du territoire, » a mentionné M. Jacques Ladouceur, préfet de la MRC de Rouville, lors de l’événement.

Le 27 novembre dernier, la table des maires de Rouville a adopté sa planification stratégique 2020-2023, un document qui a nécessité six mois de travail, indique Mme Dion. Ce document a lui aussi été présenté aux entrepreneurs et aux élus, mardi.

Essentiellement, le plan vise à mieux outiller le personnel de la MRC afin de mieux soutenir les entreprises locales, à mieux promouvoir les différents services mis à la disposition de celles-ci et à poursuivre le développement d’initiatives écoresponsables dans le milieu des affaires rouvillois.

Le plan d’action, qui permettra d’atteindre les objectifs ciblés par cette planification stratégique, sera élaboré au cours des prochains mois. « Ce qui ressort le plus, c’est que nos entrepreneurs connaissent peu les services qui sont offerts à la MRC. On doit alors tâcher d’améliorer la communication à ce sujet », explique la directrice générale.

À l’heure actuelle, les formations offertes aux entreprises représentent le service le plus connu des personnalités d’affaires de la région, mais seulement la moitié en connaissent l’existence, révèle le sondage. Le mentorat et le service-conseil pour le financement des entreprises sont pour leur part connus d’à peine un peu plus de 40 % des répondants.

Les entrepreneurs présents au dévoilement de mardi ont également été invités à communiquer leurs idées pour bonifier le plan d’action.

Le sondage indique que près de la moitié des propriétaires d’entreprises rouvilloises souhaitent obtenir un accès facilité à des programmes de subventions, mais aussi un soutien par l’entremise de conseils spécialisés de même que des opportunités de réseautage.