Rouville en bref

Des maires mécontents

Les maires de Rouville ont manifesté leur mécontentement envers le projet de loi 48 par voie de résolution, mercredi. Ce dernier, qui prévoit entre autres plafonner la valeur foncière des terres agricoles pour limiter les hausses des comptes de taxes des producteurs, «affecterait directement l’assiette fiscale des municipalités en les privant de plusieurs millions de dollars chaque année», mentionnent-ils. Cela obligerait les villes à taxer davantage les citoyens et entreprises pour combler le manque à gagner, provoquant «un cas flagrant d’iniquité fiscale» dont les élus devraient gérer les contrecoups. De plus, disent les maires, comme les municipalités n’ont pas été consultées avant le dépôt du projet de loi, celui-ci porte atteinte à leur autonomie. Joignant sa voix à celles de l’UMQ et de la FQM, la MRC de Rouville réclame du gouvernement de consulter les municipalités dans l’élaboration d’un tel plan qui permettrait d’alléger le fardeau fiscal des agriculteurs. 

Des haltes revampées

Après un nouvel appel d’offres, la MRC de Rouville vient d’octroyer un contrat d’environ 146 000$ à l’entreprise Marc-André Paysagiste, le plus bas soumissionnaire conforme, pour les travaux d’aménagement des haltes et aires de repos du Parc régional linéraire La Route des Champs. Le tout devrait se mettre en branle dès le dégel printanier et s’échelonner sur huit semaines.