La Commission de la toponymie du Québec maintient sa décision de renommer le tronçon sud de la route 139 en l’honneur de Jean Lapierre.
La Commission de la toponymie du Québec maintient sa décision de renommer le tronçon sud de la route 139 en l’honneur de Jean Lapierre.

Route Jean-Lapierre: la Commission de la toponymie maintient sa décision

Nicolas Bourcier
Nicolas Bourcier
La Voix de l'Est
Le nom de la route Jean-Lapierre est là pour de bon. La Commission de la toponymie du Québec a analysé la demande de révision déposée par les descendants de David Bouchard et a décidé de maintenir sa décision de renommer le tronçon Sud de la route 139 en l’honneur de l’ancien député de la circonscription de Shefford, Jean Lapierre.

« La Commission a décidé de maintenir sa décision précédente, qui respecte toutes les lois, normes et politiques appliquées par la Commission et qui sert l’intérêt public, notamment dans la mesure où l’ajout du nom Route Jean-Lapierre représente un enrichissement de la toponymie officielle de la région de Granby », a fait savoir la porte-parole de la Commission par courriel, Chantal Bouchard.

Elle ajoute qu’il ne s’agit pas d’une « perte sur le plan toponymique, puisque le nom Boulevard David-Bouchard Nord demeure le nom officiel pour le tronçon nord de la route 139 à Granby » et qu’il «existe une autre voie de communication nommée Rue Bouchard à Granby qui rend, elle aussi, hommage à David Bouchard. La nouvelle désignation permet donc d’assurer le rappel de deux acteurs importants du développement régional sur le même territoire».

C’est d’ailleurs l’argument qu’avait présenté le bureau du ministre des Transports et député de Granby, François Bonnardel, pour expliquer la décision lors d’un précédent échange de courriels avec La Voix de l’Est.

«Nous sommes très déçus de la décision, mais on s’y attendait», a réagi Alexandre Bouchard au nom de la famille de défunt maire du Canton de Granby de 1936 à 1962, qui entend faire usage d’autres mécanismes pour contester la décision.

Une question de changement d’adresse

Avant d’arrêter son choix sur ce tronçon de la route 139, le ministre des Transports a voulu renommer une partie de la route 112 qui traverse la circonscription qu’a représentée Jean Lapierre à Ottawa de 1979 à 1992, entre Rougemont à Stukely-Sud, mais cela aurait occasionné un trop grand nombre de changements d’adresse.

L’idée de renommer une partie de l’autoroute 10 a aussi été soulevée, mais la table des maires de la MRC de Rouville, sans s’opposer à l’hommage, avait contesté la pertinence de ce choix, considérant que le tronçon proposé n’aurait pas traversé la circonscription de Shefford que Jean Lapierre a représentée de 1979 à 1992.

En renommant le tronçon sud du boulevard David-Bouchard, le problème des changements d’adresse était résolu et les municipalités de Granby et de Saint-Alphonse-de-Granby ont décidé d’aller de l’avant avec la proposition du ministre des Transports.

«C’est triste d’apprendre que ton ancêtre a été déshonoré parce que c’était plus simple administrativement pour les changements d’adresse, déplore Alexandre Bouchard. La devise des Bouchard c’est “jamais abattus”, donc un refus n’est pas un échec», a-t-il conclu.