Tous les détails du Défi du mont Ventoux 2020 ont été expliqués aux personnes présentes à la séance d’information tenue au Centre d’interprétation de la nature du lac Boivin, jeudi.

Rouler en Provence pour l’enfance

Voyager à vélo gagne de plus en plus d’adeptes. C’est le type d’aventure que projettent cinq cyclistes de la région. Or, le groupe a décidé d’insuffler une touche particulière à ce périple en France, en enjoignant le plus de gens possible à les suivre. C’est de cette prémisse qu’est né le Défi du mont Ventoux 2020, dont l’objectif est d’amasser 75 000 $ pour des causes liées aux jeunes de la Haute-Yamaska.

L’idée a germé l’automne dernier, alors que cinq amateurs de vélo, Guy Laporte, Danielle Picard, Marc Bujold, Suzanne Surette et Jocelyne Racine, ont décidé de transcender leur passion en faisant la différence dans leur communauté. « Organiser un beau voyage, c’est une chose. On veut rouler dans un cadre enchanteur, profiter de la bonne bouffe et du bon vin. Mais on voulait surtout servir une cause qui nous tient à cœur, celle des jeunes. On veut qu’ils aient les outils pour réaliser leurs rêves, pour avancer dans la vie », a confié Mme Racine.

Avant de pousser les démarches plus loin, il fallait trouver le lieu où se déroulerait le défi. Une longue réflexion s’est alors amorcée. « On a travaillé tout l’hiver pour trouver la meilleure destination. On a pensé à Death Valley aux États-Unis, à la Costa Brava en Espagne, à la Toscane en Italie puis à la Slovénie. Mais la Provence en France s’est démarquée. En soi, le mont Ventoux est un challenge pour les cyclistes », a indiqué Jocelyne Racine. En effet, ce légendaire sommet attire annuellement des milliers d’amateurs de vélo, qui s’attaquent à son impitoyable pente.

Le comité organisateur a fait appel à Vélo Québec pour assurer la logistique du trajet. « On aurait pu organiser le voyage, mais on a laissé ça aux maîtres en la matière, a mentionné Mme Racine. On a préféré concentrer nos énergies sur l’organisation du projet avant le départ. »

Une trentaine de cyclistes

L’objectif du groupe est d’amasser 75 000 $. La somme recueillie sera remise à la Fondation du centre hospitalier de Granby. L’argent sera ensuite investi dans divers projets pour les jeunes.

Le comité organisateur souhaite qu’une trentaine de personnes se joignent au collectif. Chaque cycliste devra payer son voyage et s’engage à récolter minimalement 2500 $. À ce jour, une vingtaine d’individus ont démontré de l’intérêt.

Bien qu’il soit « ouvert à tous », le périple, qui se déroulera du 12 au 20 juin 2020, s’adresse principalement aux cyclistes intermédiaires et aguerris. « On veut se dépasser, mais on n’est pas dans le Tour de France, a imagé Jocelyne Racine. On ne roulera pas en peloton de 30. On ira à notre rythme. Et il y aura des camions de soutien et des techniciens s’il y a des problèmes mécaniques. »

Une fois que les candidats seront connus, des entraînements ponctuels auront lieu au cours de la prochaine année, notamment du spinning et des sorties à vélo sur route. « Les participants ne seront pas laissés à eux-mêmes. Outre la préparation physique, on veut aussi outiller les participants pour qu’ils amassent la somme requise, qui n’est quand même pas colossale, a fait valoir Mme Racine. Bref, on veut que ce soit un voyage mémorable. Juste d’y penser, c’est très stimulant. »