Richard Constantineau se voit encore directeur général dans une dizaine d’années.

Richard Constantineau devient le nouveau DG de Sainte-Cécile-de-Milton

Une fois n’est pas coutume, un cinquième directeur général en quatre ans s’installe à la mairie de Sainte-Cécile-de-Milton. Richard Constantineau pourrait toutefois être le bon candidat pour assurer la stabilité à la municipalité, estime le maire Paul Sarrazin.

Le remplaçant de Daniel Desnoyers qui était resté moins de dix mois en place a déjà été choisi. La nomination de Richard Constantineau a été officialisée mardi dernier lors de la séance ordinaire du conseil municipal.

Malgré l’instabilité à la direction de la municipalité dans les dernières années, seize personnes ont déposé leur candidature pour le poste de directeur général.

Le premier magistrat Paul Sarrazin est toutefois confiant d’être tombé sur un homme de confiance et que le processus d’embauche ne devrait pas être repris de sitôt.

« C’est un gars de terrain. Il a une façon de faire qui s’assimile beaucoup à notre mode de gestion [...] On cherchait quelqu’un qui doit être capable de prendre sa voiture et d’aller voir ce qui se passe sur les chantiers, soutient Paul Sarrazin. C’est quelque chose qui manquait aux précédents. »

« Moi je pense que dans le travail de directeur général il ne faut vraiment pas avoir peur de s’impliquer. Il faut être généraliste et pour cela, il faut s’impliquer partout », estime M. Constantineau, Granbyen d’adoption depuis deux ans.

« Lors de l’embauche, on m’a demandé où je me voyais dans dix ans. Moi, je me vois encore ici, à Sainte-Cécile », rassure-t-il.

Richard Constantineau était précédemment directeur général à la Ville de Bolton-Est. Il a également occupé ces mêmes fonctions à Rapide-Danseur en Abitibi où il a fait le saut dans le monde municipal après une carrière de gestionnaire dans plusieurs multinationales, dont notamment Rogers aux États-Unis.

Du pain sur la planche

En raison des multiples changements à la direction générale de la municipalité, de nombreux dossiers attendent le nouvel employé.

« Il y en a qui datent de deux ans, deux ans et demi et qui attendent encore, des choses qui tournaient en rond depuis un petit bout de temps, mais déjà j’en ai éliminé plusieurs », explique-t-il en pointant une pile de classeurs sur son bureau.

En place officieusement depuis une dizaine de jours, le nouveau directeur général a déjà commencé à préparer le prochain budget municipal qui devra être déposé le 10 décembre prochain.

Par ailleurs, il ne manque pas d’idées pour les prochaines années. Il aimerait par exemple faire de Sainte-Cécile-de-Milton une municipalité « sans papier » en numérisant toutes les communications internes et les archives de la ville. Un projet qu’il également piloté dans le cadre de ses fonctions à Bolton-Est.