Les élus de Bromont ont rendu hommage à Jean Langevin lors d'une séance du conseil municipal.

Revue de l'année - Septembre

L'année 2016 a été marquée par une panoplie d'événements dans le monde politique, en économie, en sports et dans le domaine judiciaire. La Voix de l'Est vous présente les moments qui ont marqué la dernière année. Voici ce qui a retenu l'attention en septembre.
Le DG de Bromont périt en s'impliquant pour une bonne cause
Les Bromontois ont été sous le choc en apprenant la mort tragique de leur directeur général, Jean Langevin, dans un accident de kayak, le vendredi 16 septembre. À l'emploi de la municipalité depuis 2014, ce dernier participait au Circuit bleu Charles-Bruneau lorsque son embarcation a chaviré.
Il est tombé à l'eau dans un secteur de la rivière des Prairies où le courant est très fort, et est demeuré coincé sous l'eau plusieurs minutes entre une bouée et son kayak. Il est décédé à l'Hôpital du Sacré-Coeur.
« Jean était connu et respecté. Il était un homme droit et intègre », a laissé tomber avec tristesse la mairesse de Bromont Pauline Quinlan, entourée de plusieurs conseillers. L'homme de 59 ans se trouvait dans un kayak double en compagnie de la coordonnatrice en loisirs de la Ville de Bromont, Caroline Couture. Cette dernière a pu être secourue rapidement.
La docteure Anne-Marie Chassé au milieu des décombres
Incendie d'une clinique vétérinaire: l'ex de la proprio arrêté
L'incendie s'est déclaré dans la nuit du 6 au 7 septembre à la clinique vétérinaire de la docteure Anne-Marie Chassé située rue Laval, au centre-ville de Granby. Son ex-conjoint Jean-Marc Williams est soupçonné d'avoir mis le feu à la clinique.
Le deuxième étage de la bâtisse, occupé par le laboratoire et la salle d'opération, a été le plus touché. Sept personnes travaillaient à la clinique vétérinaire, connue pour son engagement auprès des chats errants.
La Ville de Granby avait décidé de mettre en oeuvre un programme de capture, de stérilisation et de relâche de ces petits félins, en juillet. Le contrat avait été accordé à la vétérinaire Chassé. Il y a 20 ans, Mme Chassé et M. Williams avaient démarré la clinique vétérinaire
Les deux hommes ont possiblement eu un malaise après avoir été exposés à du sulfure d'hydrogène.
Deux hommes meurent dans une fosse à lisier
Le propriétaire de la ferme, Alain Beaudry, 56 ans, et son employé, Anthony Lalumière, âgé de 18 ans, sont morts après être descendus dans une préfosse à lisier à Saint-Valérien-de-Milton.
Un des enfants du producteur les aurait découverts inanimés et il a aussitôt alerté les services d'urgence. « C'est terrible », a confié Sylvain Laplante, directeur du Service des incendies de Saint-Valérien, qui connaissait bien le producteur.
De nombreux pompiers, qui sont aussi producteurs porcins, connaissaient également la victime, ce qui a créé une onde de choc parmi les secouristes. « À la caserne, on pouvait entendre voler une mouche après l'intervention, a dit le chef des pompiers. Ils le connaissent tous. C'est quelqu'un qui a des enfants, qui est grand-père. On vient de perdre quelqu'un de bien impliqué dans notre communauté. » 
Celui-ci estime que les deux hommes ont probablement eu un malaise après avoir été exposés à du sulfure d'hydrogène.
La Fondation du CHG a reçu un demi-million de dollars d'un couple de la région.
Don historique de 500 000 $ à la Fondation du CHG
La Fondation du Centre hospitalier de Granby (CHG) a reçu un demi-million de dollars d'un couple de la région. Ce don philanthropique permettra de rehausser les performances d'un « scan » servant principalement en oncologie.
Du même coup, la Fondation a atteint 95 % de l'objectif de sa campagne quinquennale de financement de 10 M $, amorcée en 2013. « C'est un des plus importants dons de notre histoire », a lancé le vice-président du conseil d'administration de l'organisation, Benoit Dulude.
Les donateurs sont un couple de retraités d'ici ayant requis l'anonymat. Ils ont décidé de poser un geste concret après le décès de leur fils, qui a perdu un combat de deux ans contre le cancer. Un des avantages indéniables de cet investissement sera de pouvoir détecter les cancers à un stade plus précoce, a expliqué le radiologiste Dr Étienne Blain-Paré.
L'auto-patrouille conduite par le policier Luc Cournoyer avait effectué un tonneau avant de terminer sa course dans le fossé.
Accident à 170 km/h : le policier Cournoyer reconnaît sa culpabilité
Le policier Luc Cournoyer filait à 170 km/h dans une zone limitée à 80 km/h. Quelques instants plus tard, il entrait en collision avec la voiture de Christina Bélanger, à bord de laquelle se trouvaient aussi ses trois enfants, âgés de 15 mois, deux ans et six ans. L'officier de la Sûreté du Québec a reconnu sa responsabilité dans cet accident lors de son audience disciplinaire, le 12 septembre.
En juin 2012, à Lac-Brome, sa voiture de patrouille avait heurté la Mazda 3 de Mme Bélanger à l'intersection des chemins Brome et Fairmont alors qu'il répondait à un appel d'urgence. Le pare-choc et la partie avant du véhicule de la Farnhamienne avaient été sectionnés sous la force de l'impact. L'auto-patrouille avait quant à elle effectué un tonneau avant de terminer sa course dans le fossé.
Mme Bélanger et ses trois enfants s'en étaient tirés à bon compte. Par ailleurs, M. Cournoyer a été impliqué dans 14 accidents, dont 10 identifiés comme étant évitables, au volant de son auto-patrouille entre 1996 et 2014.
Le directeur général de l'aéroport Roland-Désourdy, Robert Blais (à droite), a réagi avec tristesse à l'écrasement.
Écrasement de planeur fatal
« C'est la petite famille de l'aéroport qui est en deuil présentement », a réagi avec tristesse le directeur général de l'aéroport Roland-Désourdy, Robert Blais, à la suite de la mort tragique du Bromontois Jacques Fontaine, 60 ans, dans l'écrasement « très violent » de son planeur.
« C'était un réel passionné, a affirmé M. Blais. Il avait la prudence à coeur, c'était loin d'être un casse-cou. » Jacques Fontaine avait 37 ans d'expérience dans le domaine de l'aviation.
Le président du Groupe Deragon, Pierre Deragon
Le groupe Deragon ouvre un centre pour véhicules électriques
« Un raz-de-marée ». C'est en ces mots que le président du Groupe Deragon, Pierre Deragon, décrit la croissance des ventes de véhicules électriques qu'enregistrera le Québec au cours des prochaines années. En ce sens, l'homme d'affaires se positionne comme un précurseur dans ce créneau effervescent en offrant sous un même toit une vaste gamme de voitures, de motos et de vélos à assistance électrique. Ce nouveau concept a été dévoilé à Cowansville.
« Dans ce nouveau complexe, je ne suis pas Ford, pas Honda, pas Tesla. Ici, je suis "M. Électrique". On va faire tomber les mythes pour démocratiser la mobilité durable, toutes marques confondues. En fait, c'est l'environnement qui est au coeur de l'initiative.»
Dans son plan d'électrification des transports dévoilé l'an dernier, doté d'une enveloppe de 420 millions, Québec a pour cible l'ajout de 100 000 véhicules électriques à travers la province d'ici 2020.
L'église Notre-Dame, à Granby
« Un aspect campus » au centre-ville pour 9 M $
Le projet de réaménagement de l'église Notre-Dame à Granby entraînera des coûts d'environ 9 millions $, dont 5, 7 millions $ seront assumés par la Ville de Granby. Ce projet permettra au Cégep de Granby d'y installer les élèves de sa nouvelle technique de génie mécanique.
La somme de 9 millions $ prévoit le réaménagement de la nef en salle multifonctionnelle (1,9 million $), l'entretien de l'enveloppe de l'église (1,7 million $), le réaménagement pour le locataire, soit le Cégep (4,1 millions $), les honoraires professionnels pour la conception et la surveillance (1 million $), la démolition du presbytère (145 457 $) et l'intégration de l'oeuvre d'art (80 410 $), selon le sommaire décisionnel remis aux élus dont les médias ont obtenu copie.
« Je pense que ça va donner à notre Cégep un aspect campus en plein milieu du centre-ville », a déclaré le maire, Pascal Bonin.