«Est-ce que je vais être plus minutieux et poser plus de questions? La réponse est oui», dit le maire de Granby, Pascal Bonin.
«Est-ce que je vais être plus minutieux et poser plus de questions? La réponse est oui», dit le maire de Granby, Pascal Bonin.

Révélations sur le président du Groupe Katasa: le maire Bonin prudent

Le maire Pascal Bonin a accueilli avec prudence mercredi les révélations sur le passé criminel du président du Groupe Katasa, propriétaire du CHSLD privé Herron et également au coeur d’un important projet d’agrandissement de la résidence Le Riverain à Granby.

«Je fais attention parce que, jusqu’ici, il n’y a pas eu de problématique avec le projet. Ce n’est pas parce qu’il y a une personne qui n’est pas correcte que je vais jeter le blâme sur tout le groupe. Mais est-ce que je vais être plus minutieux et poser plus de questions? La réponse est oui», a commenté M. Bonin. 

Ce dernier affirme avoir rencontré il y a environ deux ans le président du Groupe Katasa, Samir Chowieri, qui, selon La Presse, a déjà été condamné pour complot d’importation de drogue et de fraude, en plus d’avoir été épinglé pour des infractions fiscales. 

M. Chowieri était accompagné de deux autres représentants de l’entreprise lors de cette rencontre qui portait sur le projet de rénovation et d’agrandissement de la résidence pour aînés Le Riverain. 

Un changement de zonage a d’ailleurs été réalisé à cet effet au cours des derniers mois pour permettre l’ajout d’une tour de 12 étages au centre-ville. 

Pascal Bonin affirme que «l’impression» que lui a laissée sa rencontre avec Samir Chowieri est «très loin» de ce qui est décrit dans l’article. Il croit aussi que cela «n’enlève rien à la qualité du projet». 

«Il y a beaucoup d’aspects positifs pour notre municipalité, notre centre-ville et nos commerçants», estime-t-il en assurant n’avoir que de bons mots pour la direction actuelle — et particulièrement le directeur Normand Breault — du Riverain. 

Cela dit, est-ce que le projet ira de l’avant, malgré les événements actuels? «Peut-être qu’il va tomber par lui-même», avance le maire Bonin.

À LIRE AUSSI: Enquête policière au CHSLD Herron : Le Riverain fait le point

Le Groupe Katasa est propriétaire de sept résidences pour aînés au Québec, dont le CHLSD privé Herron à Dorval, mis sous tutelle à la suite des 31 décès survenus depuis le 13 mars. Au Riverain, «tout est sous contrôle», a assuré récemment Normand Breault. 

Réflexion souhaitée 

Opposé depuis la première heure à l’ajout d’une tour de 12 étages au centre-ville pour agrandir Le Riverain, le conseiller municipal, Jean-Luc Nappert, croit néanmoins que les élus devraient réfléchir aux suites à apporter à ce projet, à la lumière des informations «troublantes» rapportées sur le président du Groupe Katasa. 

«Je n’ai rien contre la direction et le personnel du Riverain. Mais quand je vois que c’est le Groupe Katasa qui est derrière le projet qui permettrait de doubler la dimension de la résidence, je me pose la question. J’ai un geste un recul. Je veux qu’on en discute entre nous pour voir si on continue à travailler avec le groupe ou si c’est préférable de mettre ça sur la glace», dit-il. 

Le conseiller Nappert croit que l’occasion pourrait aussi être appropriée pour «réfléchir collectivement» à la pertinence de construire des grands centres pour les personnes âgées.

Il rappelle au passage qu’une maison des aînés sera construite à Granby. L’annonce en a été faite à la mi-mars par la ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, Marguerite Blais, et son collègue aux Transports et député de Granby, François Bonnardel.