Les Granbyens devraient de nouveau pouvoir se rendre à l’hôtel de ville à partir du mois prochain pour assister aux séances du conseil municipal, avance le maire, Pascal Bonin.
Les Granbyens devraient de nouveau pouvoir se rendre à l’hôtel de ville à partir du mois prochain pour assister aux séances du conseil municipal, avance le maire, Pascal Bonin.

Retour des citoyens aux séances de la ville de Granby en septembre

Marie-France Létourneau
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est
Si la séance ordinaire du conseil municipal de Granby s'est déroulée une fois de plus à huis clos lundi soir, les Granbyens devraient de nouveau pouvoir se rendre à l’hôtel de ville à partir du mois prochain pour assister aux rencontres publiques, avance le maire, Pascal Bonin.

La séance ordinaire du mois d’août sera, à l’instar des derniers mois, diffusée en direct sur le site web de la ville de Granby, ainsi que sur les ondes de MAtv. Les citoyens peuvent envoyer leurs questions par courriel à questions@granby.ca.

«En toute logique, pas aujourd’hui (lundi), mais la prochaine séance publique [NDLR: le 8 septembre] devrait se faire dans la salle du conseil en présence de citoyens. On a acheté du matériel. On avait entre autres le choix de porter le masque ou de faire des arrangements à la salle, dont l’ajout de plexiglass entre chaque conseiller. On a aussi d’autres mesures à prévoir pour respecter les consignes de Santé publique. (...) On veut revenir à un semblant de normal pour la prochaine séance», affirme le maire.

Selon lui, le nombre de citoyens qui pourront se présenter dans la salle du conseil devrait être réduit à la baisse et avoisiner près d’une cinquantaine. Mais les séances attirent rarement autant de personnes à la fois, fait-il valoir.

Pascal Bonin souligne par ailleurs qu’il sera possible pour les citoyens de continuer, à court terme, à adresser leurs questions par courriel lorsque les séances ne seront plus à huis clos. «Il y aura peut-être des gens qui ne voudront pas nécessairement se déplacer et voudront juste avoir réponse à une question. On va chevaucher les deux façons de fonctionner, soit les gens qui se présentent au micro et ceux qui utilisent le courriel, durant un certain temps», note-t-il.

Comme les autres municipalités, Granby se prépare à une éventuelle «deuxième vague», avance en outre le maire. «On ne veut pas délaisser tout ce qu’on a fait. Il y a des choses positives et on veut continuer à les appliquer», dit Pascal Bonin.

Celui-ci affirme se réjouir du retour prochain des citoyens aux séances du conseil municipal. «C’est plus difficile de ne pas avoir de public. Il n’y a pas de feedback. On a beau s’habituer à tout, mais ce n’est pas la même chose...», conclut le maire Bonin.