La propriétaire du Studio Pur Yoga de Granby, Isabelle Roy, estime que l’isolement n’est pas une raison pour devenir sédentaire.

Rester actif avec des cours de yoga en ligne

L’isolement n’est pas une raison suffisante pour devenir sédentaire, estime la propriétaire du Studio Pur Yoga de Granby, Isabelle Roy. C’est pourquoi l’entreprise offre ses cours en ligne depuis mercredi dernier.

La fermeture des centres de conditionnement physique a été annoncée par le gouvernement du Québec le dimanche 15 mars. Le lendemain matin, Isabelle Roy discutait avec son équipe pour mettre en place un système d’enseignement en ligne afin que les adeptes de yoga puissent continuer d’intégrer des exercices à leur routine, seuls ou en famille, dans le confort de leur maison.

Le mercredi suivant, Studio Pur Yoga offrait des séances en direct gratuitement sur sa page Facebook pour une semaine. Ils deviendront payants à partir du mercredi 25 mars, à raison d’un paiement mensuel de 59 $. Les professeurs diffuseront leur leçon dans un groupe privé et les réservations se feront sur le site internet de Studio Pur.

Une partie de l’équipe du Studio Pur Yoga

« C’est un bon moment pour les gens qui ont toujours voulu faire du yoga, mais qui n’avaient pas le temps, de s’y mettre enfin », avance Isabelle Roy, qui y voit l’opportunité d’aller rejoindre un plus grand public et de « redonner à la communauté ».

Entreprise locale

« Les gens sont compréhensifs et heureux qu’on se soit rapidement retourné pour offrir une solution. Ils ont besoin de bouger et de se changer les idées », croit Isabelle.

« C’est sûr que les gens peuvent aller sur YouTube pour trouver des vidéos de yoga, mais il faut se rappeler qu’on est des PME et qu’on fait tout pour survivre et on espère que la crise ne nous fera pas fermer boutique », avance Isabelle Roy, qui rappelle l’importance d’encourager les commerçants locaux. « Mes professeurs donnaient plusieurs cours par semaine, ce qui leur enlève une grande partie de leurs revenus », poursuit-elle.

La propriétaire évalue la possibilité de maintenir le service en ligne une fois la crise passée. La demande est là, particulièrement pour des gens qui ne peuvent pas se déplacer, ou encore qui sont à l’extérieur, assure la propriétaire.