Les policiers porteront une attention particulière au respect des limites de vitesse dans les zones de construction sur les routes et autoroutes dans le cadre de l'opération orange.

Respect des limites de vitesse : opération orange sur les chantiers routiers

Chaque année, les zones de chantiers routiers sont le théâtre de plusieurs collisions mortelles. En 2013, cinq personnes ont péri. En 2012, il y en a eu 8 et 10 en 2011, dont un signaleur.
Les principales causes: l'inattention et la distraction, la vitesse et le fait de suivre de trop près l'autre véhicule. Pour offrir plus de sécurité dans ces zones, les policiers de la Sûreté du Québec, en collaboration avec le ministère des Transports, ont lancé hier l'opération orange.
«Le but est de s'assurer que les automobilistes respectent la limite de vitesse affichée sur les panneaux orange et que ça se déroule en toute sécurité», explique la sergente Ingrid Asselin, porte-parole de la Sûreté du Québec en Montérégie. Les patrouilleurs réaliseront des opérations cinémomètre dans les zones de chantiers routiers. Un conducteur capté à 100 km/h dans une zone de travaux routiers où la limite est fixée à 70 km/h écopera d'une contravention de 210 $, plus les frais.
La limite de vitesse est d'ailleurs en vigueur en tout temps lorsque les panneaux orange sont là, précise la policière. «C'est 24 heures sur 24. Ce n'est pas parce qu'on ne voit pas de travailleurs qu'il n'y a pas de travaux qui sont réalisés», dit-elle. Les policiers de la SQ en Montérégie ont émis plus de 2400 contraventions pour des excès de vitesse dans ces zones l'an passé et plus de 3300 en 2012.