Des élus, comme ceux de Cowansville, siègeront de nouveau devant public, en août.
Des élus, comme ceux de Cowansville, siègeront de nouveau devant public, en août.

Reprise graduelle des séances de conseil devant public

Les séances de conseil peuvent de nouveau se tenir devant public et en salle. Dans la région, les conseils municipaux de Saint-Armand, de Ste-Cécile et de Waterloo ont réussi à s’adapter rapidement pour tenir une première séance en présentiel, en juillet. Des municipalités se préparent à faire de même pour leur séance du mois d’août.

Les séances en salle reprendront notamment à Lac-Brome, Cowansville, Bedford, Farnham et Bromont le mois prochain.

Le nombre de personnes dans la salle sera limité à une trentaine, à Lac-Brome, et ces personnes devront porter le couvre-visage, indique le maire Richard Burcombe. La séance, d’abord prévue le 10 août, sera devancée au 3 août.

À Cowansville, la population sera aussi invitée à se joindre aux conseillers à l’hôtel de ville. «Mais d’ici là, on ne sait pas ce qui va se passer. C’est dans nos intentions, mais de semaine en semaine on s’ajuste», note la mairesse Sylvie Beauregard.

Des règles seront aussi établies à Bedford. Par contre, «on n’a pas une assistance très nombreuse, donc on ne devrait pas avoir trop de problèmes», souligne le maire Yves Lévesque.

La séance du 3 août à Farnham se déroulera en personne, mais aussi en direct sur la chaîne YouTube de la ville, informe Annie Lévesque, responsable des communications. «On a disposé les chaises à deux mètres de distance et il y a à peu près 20 à 25 personnes qui pourront être sur place. Ce sera premier arrivé premier servi.»

Avant la pandémie, entre 30 et 40 personnes assistaient à la réunion, selon les projets présentés. Quelques personnes se sont questionnées à savoir si les séances allaient reprendre. Elle doute par contre que tout le monde revienne immédiatement, la diffusion en direct sur Internet ayant gagné plusieurs adeptes.

La Ville de Sutton ne sait pas encore si elle tiendra sa séance, généralement populaire, devant public. «Aucune décision formelle n’a encore été prise, indique par courriel le greffier Me Jonathan Fortin. Des calculs de capacité doivent être effectués.»

Quant à Granby, la séance ne se tiendra pas devant public en août.

Plus tard pour la MRC ?

La MRC Brome-Missisquoi n’a pas encore statué si la prochaine séance, prévue à la mi-août, allait se tenir de nouveau dans la salle du conseil des maires.

«Il n’y a eu aucune discussion concernant la formule qui sera retenue pour la séance du 18 août prochain, répond par courriel le directeur général adjoint Francis Dorion. Le conseil d’administration de la MRC va en discuter au début du mois prochain et devrait proposer une mécanique appropriée. Nous sommes également à valider la technologie qui nous permettrait de diffuser en direct les séances du conseil avec présence des élus au bureau de la MRC.»

À la MRC Haute-Yamaska, les délais étaient trop courts pour le mois de juillet et le conseil des maires prend une pause en août.

La salle du conseil est petite et, si la distance physique de 2 mètres est respectée entre les maires et les fonctionnaires, il n’y a pas de place pour le public et les mesures de sécurité sociosanitaires sont difficiles à respecter.

«Pour les prochaines rencontres, on a prévu de rester en enregistrement, explique le préfet Paul Sarrazin. On est en train de voir si on met des plexiglas entre les maires ou si on fait les rencontres avec un masque. Sinon, pour la rentrée en septembre, si on n’est pas capable de mettre les mesures de sécurité en place, on pourrait peut-être faire les rencontres de façon itinérante, comme à la salle de Granby ou de Waterloo. Pour ce faire, il faut adopter une résolution et publier d’avance les endroits où on va siéger.»