Report en décembre pour Jean Boissonneault

Les observations sur la peine à imposer à Jean Boissonneault, un homme de 36 ans trouvé coupable de l’agression sexuelle d’une mineure, mardi, ont été reportées en décembre.

Les avocats au dossier ont demandé plus de temps pour se préparer, mercredi, «compte tenu qu’on a des positions différentes», a indiqué Me Roger Paquin, de la défense. 

«Ça va prendre un bon quatre heures», a-t-il ajouté quant à la durée estimée de l’audience. 

M. Boissonneault a été trouvé coupable de l’infraction reprochée au terme d’une journée d’audience. Il s’agissait d’un deuxième procès pour la même infraction, la Cour d’appel ayant renversé le verdict de culpabilité de la juge de première instance en avril dernier.