La présence policière sera accrue autour des écoles dès mercredi pour le retour en classe des écoliers.

Rentrée scolaire: les policiers aux aguets

Automobilistes, soyez prévenus. Les policiers de Granby porteront une attention particulière aux zones scolaires à l'occasion du retour en classe des écoliers, mercredi.
« Avec le retour en classe, on s'attend à une recrudescence autour des écoles avec les autobus scolaires, les piétons, les cyclistes et les automobilistes, indique Caroline­ Garand, porte-parole du Service de police de Granby. On va s'assurer de faire respecter la loi et les règlements pour la sécurité de ces gens-là. »
Les policiers, qu'ils soient à vélo, à moto ou à bord d'une voiture de patrouille, seront donc nombreux près des écoles du territoire à compter de mercredi, et pendant tout le mois de septembre, comme c'est le cas chaque année. Et la formule semble gagnante. « On a des bilans positifs depuis quelques années », rappelle Mme Garand, précisant qu'aucun accident grave impliquant des écoliers ou un autobus scolaire n'est survenu à Granby pendant cette période.
Les policiers de la Sûreté du Québec­ seront eux aussi présents près des écoles de leur territoire. 
Les agents porteront une attention particulière au respect de la limite de vitesse de 30 km/h dans les zones scolaires, des traverses piétonnières, des directives des brigadiers scolaires et du croisement des autobus scolaires, qui oblige les automobilistes à s'immobiliser lorsque les voyants lumineux­ clignotent. 
« C'est des opérations de prévention, mais aussi en application de la loi pour faire prendre conscience aux conducteurs de l'importance de la sécurité de nos tout-petits », mentionne la policière. 
En septembre 2016, les policiers de Granby ont distribué 130 contraventions pour des excès de vitesse dans les zones scolaires et une trentaine pour des infractions­ diverses. 
Les infractions peuvent entraîner de lourdes pénalités. Un conducteur intercepté pour avoir croisé un autobus scolaire dont les feux clignotaient écopera d'une amende de 200 $ plus les frais et de neuf points d'inaptitude. Un automobiliste qui omet de respecter l'ordre ou le signal d'un brigadier scolaire recevra une contravention de 100 $ plus les frais et trois points d'inaptitude. Un excès de vitesse peut quant à lui entraîner une contravention qui débute à 25 $ et un point d'inaptitude, voire plus. 
Pour éviter de tels scénarios, mieux vaut être prudent, patient et respectueux, rappellent les policiers.