Lola Landes quitte ses fonctions de directrice générale de la Fondation de l’hôpital Brome-Missisquoi-Perkins.
Lola Landes quitte ses fonctions de directrice générale de la Fondation de l’hôpital Brome-Missisquoi-Perkins.

Remaniement à la permanence de la Fondation BMP

La directrice générale de la Fondation de l’hôpital Brome-Missisquoi-Perkins (BMP), Lola Landes, a quitté ses fonctions le 22 mai dernier. Son poste a depuis été décentralisé et deux nouveaux visages ont intégré la permanence de la Fondation.

Dès son entrée en poste à la permanence de la Fondation BMP en 2015, Mme Landes a piloté, de concert avec le conseil d’administration, l’approbation par le CIUSSS de l’Estrie du Plan d’action clinique et immobilier (PACI) de l’hôpital cowansvillois.

Ce plan prévoyait la construction d’une nouvelle clinique externe, d’une nouvelle clinique d’oncologie ainsi que la rénovation du pavillon des naissances et de la clinique d’orthopédie de Montréal.

« Je suis vraiment contente de ces accomplissements, nous avons travaillé fort avec le CIUSSS et avec nos donateurs. On est vraiment chanceux de pouvoir compter sur des gens extrêmement généreux », a-t-elle déclaré en entrevue.

Lola Landes est « derrière la réalisation de tous les grands projets d’améliorations financés par la Fondation », indique la Fondation dans l’hommage qui lui a été rédigé, avant d’ajouter que ces projets « sont une source de fierté pour la population de Brome-Missisquoi, pour ceux qui travaillent à l’Hôpital BMP, pour les patients et tous les généreux donateurs qui y ont contribué. »

L’intégration de nouveaux événements au calendrier de l’organisme, comme l’Oktoberfest BMP, est aussi une source de fierté pour Mme Landes, qui est impliquée dans la Fondation depuis une quinzaine d’années.

Le maintien des services locaux est évidemment un cheval de bataille de l’organisation. « Lola s’est donnée énormément dans tous ses dossiers, ce qui a impliqué des sacrifices. Maintenant qu’ils sont terminés, il était temps pour elle de prendre un peu de recul et de repos », témoigne le président du CA, Mario Lagimonière, qui assure que la Fondation sera attentive aux mouvements qui se feront dans Brome-Missisquoi pour s’assurer que les services qui sont offerts dans la région ne soient pas relocalisés vers les grands centres.

Restructuration

La Fondation BMP subit présentement d’importants changements pour assurer sa pérennité. Elle a établi un plan de restructuration de sa permanence menant à la décentralisation de la directrice générale et à la nomination de Francis Laramée au poste de directeur des opérations (le 1er mars) et de Mme Ingrid Marini au poste de directrice des dons généraux, dons majeurs et dons planifiés (le 11 mai).

Résident de Cowansville, Francis Laramée connaît bien les rouages de l’organisation puisqu’il occupait le poste d’adjoint à la direction depuis 2017.


« Je veux remercier les médecins, le personnel soignant, les donateurs — qui sont extraordinaires — et le CA pour leur support. BMP, c’est une grande famille : c’est ce qui va me manquer le plus. »
Lola Landes

Si le nom d’Ingrid Marini vous dit quelque chose, c’est peut-être parce qu’elle était la candidate du Parti libéral du Québec dans la circonscription de Brome-Missisquoi en 2018. La résidente de Saint-Armand est expérimentée en communications, en développement des affaires et en relations professionnelles.

Lola Landes continuera toutefois de s’impliquer pour l’hôpital et la population de Brome-Missisquoi. Elle entend intégrer éventuellement le conseil d’administration de la Fondation, « où elle sera chaleureusement accueillie le moment venu », nous assure-t-on.

D’ici là, elle prendra du temps pour elle auprès de sa famille. « Je veux remercier les médecins, le personnel soignant, les donateurs — qui sont extraordinaires — et le CA pour leur support. BMP, c’est une grande famille : c’est ce qui va me manquer le plus. »