Ce n’est pas encore avant quelques mois que le plan de relance de la Ferme Héritage Miner sera connu.

Relance de la Ferme Héritage Miner: plus d’informations demandées

Nouveau délai pour la Ferme Héritage Miner (FHM). Ce n’est pas avant encore quelques mois que le plan de relance du site sera connu, affirme le maire Pascal Bonin. D’ici là, le regroupement de citoyens Demain Granby aimerait ajouter sa voix aux discussions.

Lundi soir, les élus ont prolongé jusqu’au 31 mai 2019 le mandat de gestion de la FHM confié à Commerce Tourisme Granby et région (CTGR). Celui-ci lui avait été accordé l’année dernière après que l’organisme sans but lucratif qui gérait auparavant l’endroit ait jeté la serviette, étant aux prises avec des difficultés financières.

Selon Pascal Bonin, le conseil municipal a été saisi au cours du dernier mois du plan de relance de la Ferme, préparé par CTGR. Pour l’heure, le dossier n’est pas encore public. Il n’a donc pas voulu élaborer sur la teneur du document présenté par Commerce Tourisme Granby et région.

Le maire affirme que cinq ou six idées ont été présentées aux élus. Dans le lot, l’une d’elles aurait toutefois séduit plusieurs membres du conseil. « On veut l’élaborer plus. Et pour ça, il faut aller chercher plus de renseignements », dit-il.

CTGR a ainsi le mandat de détailler davantage certaines informations financières et techniques liées au projet proposé.

Pascal Bonin est convaincu que ce n’est pas à court terme que l’ensemble du dossier sera bouclé. D’où le délai supplémentaire. « La décision est reportée de quelques mois, le temps que la Corpo [CTGR] amène ce que le conseil a demandé comme renseignements », dit-il.

Le maire estime que plus d’informations pourraient être dévoilées à l’automne.

Préoccupé
Chose certaine, l’avenir de la Ferme Héritage Miner préoccupe le regroupement de citoyens Demain Granby, qui a milité — et s’est engagé — au cours des derniers mois afin que le jardinier François Lamontagne puisse continuer à superviser la culture des jardins collectifs en place.

Un des membres du groupe, Jean-François Petit, a récemment déposé une demande d’accès à l’information auprès de la Ville pour obtenir les détails du plan de relance. « Il y a plusieurs personnes sur le comité de citoyens Demain Granby qui tiennent à la relance de la Ferme et qui veulent que ça soit un lieu rassembleur », a affirmé M. Petit mardi.

Selon lui, Demain Granby souhaite que le dossier soit entouré de « transparence » et que la population soit impliquée. « On a besoin que la population s’implique là-dedans pour que ça fonctionne, pas juste les futurs ou potentiels touristes », dit Jean-François Petit.

« On aurait des suggestions de choses qui pourraient être faites pour la pérennité de la Ferme. On n’a pas encore été inclus dans la boucle des discussions. Mais on aimerait pouvoir jeter un oeil sur les documents et supporter les idées qu’on trouve porteuses et en proposer d’autres qui pourraient bonifier ce qui a été apporté par Commerce Tourisme Granby et région », ajoute-t-il du même souffle.

Un premier délai avait été accordé en mars dernier alors que CTGR avait jusqu’au 31 mars pour présenter ses propositions pour la relance du site patrimonial. La date limite avait ainsi été repoussée au 31 mai.

Le mandat de gestion de CTGR se terminait d’ailleurs le 31 mai dernier. Mais puisqu’il « faut qu’il y ait quelqu’un qui s’en occupe », selon le maire, l’entente initiale a été prolongée d’un an.

Même chose pour le mandat de gestion des jardins collectifs, confié à l’organisme Vie culturelle et communautaire de Granby. Il a aussi été prolongé jusqu’au 31 mai 2019.