Ludik Designer confiseur souhaite réinventer le concept des confiseries avec l'ouverture, samedi, d'une première boutique Kandju, à Saint-Césaire, dont la gérance sera assumée par Anika Meunier.

Réinventer le magasin de bonbons

Ludik Designer confiseur est déjà bien connu pour ses brochettes et ses cônes de bonbons. La PME souhaite maintenant réinventer le concept des confiseries avec l'ouverture, samedi, d'une première boutique Kandju, à Saint-Césaire. Concept qui, s'il n'en tient qu'aux propriétaires, Marie-Ève Gladu et François St-Laurent, sera appelé à croître au Québec par le biais de franchises.
Le duo souhaite réinventer les traditionnels magasins de bonbons en offrant plus que des confiseries. «À la base, Ludik est relatif au monde du jeu. Kandju nous permet d'extrapoler le concept avec des lignes de jouets, de toutous, d'accessoires mode et de décoration», a expliqué hier Marie-Ève Gladu.
Les produits offerts par Kandju ont tous pour caractéristiques d'être «colorés, farfelus et un peu funky». Et le public cible est large: enfants, adolescents et adultes, précise François St-Laurent.
Mais Kandju, qui signifie «bonbons» en maltais, la langue de Malte, c'est également un site de vente en ligne, lancé depuis six mois. Les boutiques seront en quelque sorte le prolongement de Kandju.com.
Tous les détails dans notre édition de mercredi