La Voix de l’Est
Les techniciens en environnement ont ratissé un grand segment de la rivière Yamaska ainsi qu’une partie de la rivière Noire afin de détecter et d’arracher cette plante envahissante.
Les techniciens en environnement ont ratissé un grand segment de la rivière Yamaska ainsi qu’une partie de la rivière Noire afin de détecter et d’arracher cette plante envahissante.

Régression importante d’une espèce exotique envahissante

Billie-Anne Leduc
Billie-Anne Leduc
La Voix de l'Est
La rivière Yamaska est maintenant débarrassée de 10 mètres cubes de châtaigne d’eau, une plante exotique envahissante. L’équipe composée de membres du Conseil québécois des espèces exotiques envahissantes et de l’Organisme de bassin versant de la Yamaska a procédé à son extraction cet été.