Le maire de Granby, Pascal Bonin, est d'avis qu'advenant un gain de la dame qui conteste la contravention pour moteur de piscine trop bruyant, la Ville devrait réévaluer «sa validité».

Règlement antibruit: Bonin attend le jugement «avec impatience»

Le règlement antibruit de Granby n'a pas fini de faire... du bruit. En effet, la décision que doit rendre le tribunal le 26 mars dans la cause opposant la Ville à Carolyn Dufour, une citoyenne qui conteste une contravention reçue pour moteur de piscine trop bruyant, est suivie de près par le maire Pascal Bonin. Ce dernier est d'avis qu'advenant un gain de la dame, «la validité du règlement» serait remise en question.
Comme citoyen, Pascal Bonin s'était farouchement opposé au règlement sur le bruit avant son adoption, le 24 août 2009. Idem à titre de conseiller municipal par la suite. Bien qu'il tienne des propos plus nuancés comme maire, ne voulant pas s'immiscer dans la cause en cour, il est d'avis que le règlement est ardu à appliquer.
«Le dossier antibruit a fait couler beaucoup d'encre et je pense que ce n'est pas le temps de diviser la population en rouvrant le débat. D'un autre côté, je suis de ceux qui pensent que les citoyens sont intelligents et sont capables de s'entendre avec le voisinage pour régler leurs problèmes. En fait, un des aspects qui rend l'application du règlement complexe, c'est que le niveau de tolérance varie d'un individu à l'autre. Quand on parle de l'histoire du filtre à piscine qui est présentement devant les tribunaux, pour certains, ça a du sens, tandis que pour d'autres, c'est complètement absurde.»
M. Bonin se dit toutefois ouvert à «réaménager» la réglementation pour permettre certains types de travaux de construction le week-end. «Une des choses que je verrais comme accommodation est au niveau des permis de construction les fins de semaine. Par exemple, dans le cas de quelqu'un qui veut rénover sa maison, dit-il. Si l'entrepreneur qu'il a engagé est prêt à faire les travaux en un "stretch", pourquoi pas?»
Tous les détails dans notre édition de lundi