On voit ici une carte indiquant la quarantaine de résidences visées par le programme de subvention pour les dispositifs anti-refoulement

Refoulements d'égouts: Bromont veut endiguer le problème

Le sujet des débordements d’égouts à Bromont a fait surface lors de la récente séance du conseil. Un projet de règlement voulant que la municipalité subventionne jusqu’à concurrence de 1500$ l’installation de dispositifs anti-refoulement résidentiels a alors été présenté. La Ville planche en parallèle sur des solutions pour éviter que de nouveaux épisodes surviennent.

Les propriétaires d’une quarantaine de maisons du secteur des rues du Saguenay, de Québec, d’Amos et de Saint-Lambert ont assisté, impuissants, à une crue soudaine de l’eau près de leur résidence lors de pluies diluviennes en janvier dernier. Au terme de deux rencontres en avril entre la municipalité et les citoyens, des interrogations perdurent. « Quels sont les plans de la Ville à long terme pour éviter les refoulements d’égouts ? », a demandé Frank Lach, un résidant de la rue de Saguenay, lors de la période de questions initiale de la séance du conseil. 

En réponse au citoyen, le directeur général de Bromont, Éric Sévigny, a qualifié de « chantier d’envergure » l’ensemble des ramifications du dossier. « C’est tout un secteur de la ville qui se déverse dans le réseau sanitaire et pluvial. Il est question de plusieurs mesures qui s’échelonneront sur plusieurs années. [...] On n’est pas en mesure de vous dire quand le problème sera réglé, mais on a des actions et un plan de match mis en place par notre service technique. »

M. Lach s’est également dit inquiet des retombées des futurs investissements à la station touristique en montagne de Bromont. « La capacité d’enneigement va doubler. Tout ça va débouler chez nous », a-t-il imagé. Sans occulter cette éventualité, Éric Sévigny a indiqué que la Ville en tiendra compte, mais qu’il ne s’agit pas du cœur du problème. « Je pense que la Ville a agi en bon père de famille dans ce dossier. On est là pour empêcher qu’il y ait d’autres problématiques et pour venir en aide aux propriétaires des 38  maisons visées [par les refoulements] », a-t-il réitéré.

Le directeur général de Bromont, Éric Sévigny

Mesures

Une des mesures préconisées par la municipalité pour endiguer le problème est l’installation de clapets anti-refoulement dans chaque résidence du vaste quadrilatère concerné. Les coûts du raccordement de tels dispositifs seront admissibles à un programme de subvention chapeauté par la Ville, qui assumera la moitié de la facture jusqu’à concurrence de 1500 $. Un avis de motion a été entériné pendant la récente rencontre du conseil. L’adoption du règlement est prévue lors de la séance ordinaire du 4 juin.

La municipalité souhaite également que les résidants débranchent leurs gouttières du réseau d’égout, a mentionné le DG. À ce chapitre, un étudiant a été embauché par la Ville pour faire une tournée des maisons du secteur cet été pour sensibiliser les propriétaires et les informer à propos de la marche à suivre pour faire les correctifs.

De plus, des « débimètres » seront aussi installés sur le réseau d’égout pour « calculer les quantités d’eau parasitaires » qui gonflent le circuit en des endroits stratégiques, afin de cibler les futures interventions.