Nathalie Gauthier conteste une facture de 3600 $ qu’elle a reçue de la Ville de Farnham, qui est intervenue chez elle à la suite d’un refoulement d’égout.

Refoulement d’égout à Farnham: 3600 $ demandés à une proprio

Une citoyenne de Farnham dont la propriété a été le lieu d’un refoulement d’égout survenu cet été a eu une bien mauvaise surprise lorsqu’elle a reçu une facture de plus de 3600 $ liée à l’intervention de la Ville. Une facture qu’elle considère injustifiée et qu’elle conteste.

Le refoulement d’égout est survenu chez Nathalie Gauthier et son conjoint pendant les vacances de la construction, en août, raconte la Farnhamienne. « Ça a commencé par la toilette de la salle d’eau, explique-t-elle. Ça coulait et on a entendu que ça coulait aussi en bas. Mon mari ramassait avec une moppe, mais on n’avait plus le contrôle. »

Son premier réflexe : alerter le service des travaux publics de la Ville de Farnham. On lui aurait alors fait savoir que personne n’était disponible ce jour-là et que deux employés se rendraient à leur domicile de la rue Jacques-Cartier Sud le lendemain, ce qui a été fait. « Deux gars, qui nous ont dit que ce n’était pas leur domaine, sont venus », dit-elle.

Les employés municipaux auraient alors utilisé un premier fichoir à égout, puis un deuxième plus grand, pour débloquer le drain. « Ça ne fonctionnait pas », relate la citoyenne. Une compagnie spécialisée est intervenue à la demande des employés, selon Mme Gauthier, qui est la deuxième propriétaire avec son conjoint de la maison construite en 2008. Ils ont alors procédé au nettoyage des égouts situés face à la propriété par hydropression. La situation est ensuite rentrée dans l’ordre.

Une opération de nettoyage a été nécessaire au sous-sol. Les planchers ont entre autres été arrachés. Ses assurances ont rapidement remboursé les dommages causés par le sinistre, dit-elle.

Deux experts contactés par les propriétaires de la résidence ont examiné les drains pour déterminer l’origine du problème. Selon ce que Mme Gauthier a reçu comme explications, une légère pente du conduit, peu avant les égouts municipaux situés au milieu de la rue devant chez elle, empêcherait toutes les matières d’être évacuées correctement.

Facture

La citoyenne s’est dite surprise de recevoir, il y a quelques jours, une facture de 3603,59 $ de la Ville de Farnham. Celle-ci correspond aux frais relatifs au passage d’une caméra dans les drains, l’intervention des employés et le nettoyage réalisé par une entreprise. Mme Gauthier conteste la facture, qu’elle a d’ailleurs acheminée à son assureur dans l’espoir qu’elle sera assumée par lui.

« Je veux avoir une explication de la Ville. Si les citoyens de Farnham ont un refoulement d’égout et appellent les travaux publics, ils auront une facture de 3600 $ ? questionne-t-elle. Il y a des gens, des petites familles, qui n’ont pas les moyens. On paie des taxes et quand on a besoin d’eux en urgence, on nous envoie une facture. »

La citoyenne ne comprend pas pourquoi la Ville, lors d’un premier refoulement d’égout survenu chez elle il y a environ quatre ans, était intervenue avec les mêmes équipements, mais ne lui avait alors rien facturé.

L’assureur de la Ville a fait savoir au couple, par courrier, que « notre enquête révèle que le blocage n’était pas du côté de la Ville de Farnham. Ainsi, la Ville de Farnham ne peut pas être tenue responsable des dommages que vous aviez subis [...] Notez que la Ville et son assureur contesteront tout recours concernant le sinistre », peut-on y lire.

« Ils ne sont jamais venus investiguer. Personne n’est venu ici à part les deux employés de la Ville. Nous, deux experts sont venus et nous ont dit qu’il y avait une mauvaise pente », déplore Mme Gauthier, qui souhaite que les autorités apportent des correctifs à leurs installations pour remédier au problème.

Invité à commenter la situation, le maire de Farnham, Patrick Melchior, a refusé en évoquant que le dossier était désormais dans les mains des avocats. Il a donc été impossible de savoir quelle est la procédure en place à Farnham lorsqu’un citoyen doit composer avec un refoulement d’égout.