La députée fédérale de Shefford, Andréanne Larouche

Réforme de la TECQ: Andréanne Larouche consulte les municipalités

La députée de Shefford, Andréanne Larouche, sonde actuellement la vingtaine de municipalités de sa circonscription afin de prendre en note leurs différents besoins en infrastructures qui pourraient être financés par le Programme sur la taxe sur l’essence et la contribution du Québec (TECQ). 

Ce programme permet un transfert des revenus tirés de la taxe d’accise sur l’essence vers les municipalités québécoises, au prorata de leur population. Cet argent permet aux municipalités de financer en partie les travaux nécessaires à la mise aux normes de leurs infrastructures en eaux potable ou usées, à l’amélioration des réseaux locaux de voirie et certains autres projets. 

Or, les critères d’admissibilité au programme sont restrictifs, a constaté le porte-parole du Bloc québécois en matière d’Infrastructures, le député de la circonscription de Pierre-Boucher-Les Patriotes-Verchères, Xavier Barsalou-Duval, qui a mandaté ses collègues parlementaires pour sonder les municipalités de leur région afin de savoir quelles modifications au programme actuel leur seraient bénéfiques. 

« On remarque, par exemple, que les travaux de rénovation de plusieurs bâtiments municipaux ne sont pas admissibles, a indiqué Mme Larouche durant un bref entretien téléphonique. On doit élargir les critères pour inclure les casernes de pompiers, les garages municipaux, les hôtels de ville et les entrepôts par exemple. » 

Au cours des prochaines semaines et des prochains mois, les députés colligeront les informations recueillies afin d’arriver à une proposition de réforme destinée à la ministre fédérale des Infrastructures, Catherine McKenna.