La nouvelle structure devrait être accessible aux piétons et cyclistes au début de l’été prochain.

Réfection de la passerelle Stevens à Waterloo

La réfection de la passerelle Stevens à Waterloo entraînera des entraves pour les usagers de la piste cyclable l’Estriade, qui devront changer leur itinéraire pour accéder au centre-ville ou en sortir.

Entre le 30 octobre et le mois de juin 2018, la traverse sera complètement fermée à la circulation pour sa reconstruction complète. En fin de vie utile, la structure passera comme prévu de 1,5 mètre à 5 mètres de largeur pour faciliter un passage plus sécuritaire des cyclistes et des piétons. Quant à sa longueur, elle atteindra 30 mètres.

En modifiant entièrement sa configuration, la Ville de Waterloo souhaite aussi la rendre visuellement plus attrayante et régler un problème d’accumulation de sédiments. «En ce moment, c’est un gros ponceau de tôle ondulée. Là, ce sera une vraie passerelle plus élevée», explique le directeur général de la municipalité, Louis Verhoef.   

Une fois les abords prêts pour l’accueillir, la structure préfabriquée sera livrée en deux parties, puis installée sur ses nouvelles fondations. 

Parcours temporaires

D’ici là, les marcheurs et les cyclistes qui arriveront de l’Estriade en direction du centre-ville, de la plage municipale ou de la piste la Montagnarde devront rejoindre l’intersection des rues du Cimetière et Lewis Ouest et traverser l’eau en empruntant la rue Lewis Ouest. Il leur suffira ensuite de tourner à gauche sur le sentier des Libellules pour revenir au parc Denise Lauzière/Artria où se trouve présentement la passerelle Stevens. 

Les usagers qui voudront plutôt se diriger vers la piste cyclable la Campagnarde n’auront qu’un court détour à faire dans le stationnement du parc Robinson vers la rue Mario.

Les mêmes tracés s’appliqueront en sens inverse. Des panneaux seront d’ailleurs installés pour guider les utilisateurs dans le secteur de la passerelle Stevens. 

Pour ces travaux, Waterloo a procédé à un règlement d’emprunt de 455 000 $. Le coût du contrat, confié à la firme Couillard Construction de Coaticook, s’élève toutefois à 571 000 $ taxes incluses. La balance sera perçue à même le budget de fonctionnement.