Si tout se déroule comme prévu, la collecte sélective du verre devrait se concrétiser à Bromont au cours des mois à venir, a indiqué le maire Louis Villeneuve.

Recyclage du verre: Bromont emboîte le pas

Passer de la parole aux actes. C’est ce que préconisent le maire de Bromont, Louis Villeneuve, et les membres du conseil à propos de la mise en branle de projets écoresponsables. Le recyclage du verre en fait partie. Une initiative en ce sens verra le jour au cours des mois à venir.

« Chaque fois que je vais porter mon bac de recyclage, je vois le verre qu’il y a dedans. Je me questionne sur la portion réelle qui sera revalorisée. Se donner bonne conscience pour qu’au final, le verre finisse à l’enfouissement, ça ne mène à rien. À Bromont, on veut créer un mouvement. On parle d’une municipalité plus “verte”. Alors, au-delà de le dire, il faut agir. Il y a des gestes que l’on peut poser, collectivement, pour améliorer notre empreinte environnementale. Et on va le faire », a fait valoir le maire Villeneuve en entrevue.

En fait, l’idée de recycler le verre ne date pas d’hier à Bromont. Or, un récent texte publié dans La Presse+ fut une bougie d’allumage. On y évoque notamment le franc succès d’un conteneur servant à trier le verre implanté depuis 2015 à Saint-Denis-de-Brompton, en Estrie. « Toutes les deux semaines, depuis 2015, un camion vient chercher la benne et l’apporte à l’entreprise 2 M Ressources, à Saint-Jean-sur-Richelieu, qui conditionne le verre pour la fonderie Owens Illinois, à Montréal. [...] L’opération se fait à coût nul, puisque la municipalité régionale de comté (MRC) rembourse à Saint-Denis-de-Brompton le coût du transport, au même titre que pour la cueillette sélective », rapporte le quotidien montréalais. Toujours selon le média numérique, une dizaine de municipalités à travers le Québec ont adopté des approches similaires.

Selon les plus récentes données de Recyc-Québec (bilan de 2015), 14 % du verre destiné aux centres de tri à travers la province est recyclé. Le dévoilement de statistiques à jour est prévu d’ici l’été prochain, a indiqué Brigitte Geoffroy, responsable des communications pour l’organisation.

On voit ici la benne à verre installée depuis 2015 à Saint-Denis-de-Brompton.

Déploiement

De son côté, Louis Villeneuve dit avoir interpellé la MRC Brome-Missisquoi pour déployer un projet de recyclage du verre dans tout le territoire. Ce qu’a confirmé le directeur général de la MRC, Robert Desmarais. « C’est un dossier qui nous intéresse et qui nous préoccupe. On veut faire mieux, a-t-il dit. Alors, on va étudier la question. » Le comité de gestion des matières résiduelles de la MRC étudiera le sujet lors d’une rencontre le 7 février, a indiqué M. Desmarais.

Peu importe la position que prendra la MRC dans le dossier, Bromont lancera son propre projet, a mentionné le maire. « La question a été abordée avec les élus et tout le monde est sur la même longueur d’onde. En ce qui concerne l’échéancier, ça ne se fera pas à long terme. J’aimerais que d’ici le printemps, on ait avancé dans le dossier. Et si la MRC veut embarquer, on est prêts à faire un projet pilote ici. » Tous les conseillers municipaux de Bromont ont confirmé à La Voix de l’Est être en faveur d’un projet de recyclage du verre.

Défi

Par l’entremise de la page Facebook de la Ville, le maire de Bromont a lancé à son homologue de Farnham, Patrick Melchior, le défi d’emboîter également le pas au mouvement pour accroître le recyclage du verre. Un défi que le principal intéressé compte relever. « Mon côté environnementaliste est connu. [La collecte du verre], c’est quelque chose que je veux mettre de l’avant sans aucun doute, a-t-il fait valoir en entrevue. C’est hier qu’il fallait faire ça au Québec. On veut amener plein de politiques vertes, mais un moment donné, il faut agir. » Par ailleurs, les élus de Farnham devront se prononcer à ce sujet, car un point sera à l’ordre du jour de la prochaine séance du conseil, le 4 février, a précisé M. Melchior.

Lancée

Outre l’implantation d’une ou des bennes pour la collecte sélective du verre, le maire de Bromont souhaite qu’une série de projets écoresponsables voient le jour. Notamment le retrait complet des sacs de plastique sur le territoire, a-t-il indiqué, soulignant « l’audacieux » choix du IGA de Bromont qui a récemment lancé une initiative en ce sens. Louis Villeneuve veut également que les bouteilles d’eau (à usage unique) soient bannies.

Une approche plus écologique pourrait aussi être préconisée par les promoteurs, estime le maire. Ceux-ci pourraient proposer davantage de projets domiciliaires passifs, misant entre autres sur l’énergie solaire, l’orientation des habitations, ainsi que des matériaux et techniques de construction hautement efficaces.