Les commerçants seront accompagnés dans le cadre du projet de réaménagement du centre-ville de Granby.

Réaménagement du centre-ville: des outils pour les commerçants

Les commerçants ne seront pas laissés pour compte dans le cadre des travaux de réaménagement du centre-ville. Le Bureau de projets de la Ville de Granby planche sur une formation qui sera offerte à tous ceux qui désirent être mieux outillés pour traverser cette période mouvementée.

« On sait que le projet va avoir des impacts majeurs au centre-ville. Il y a des choses qu’on peut faire, d’autres non. Mais on peut offrir un accompagnement aux commerçants pour qu’ils passent bien au travers de ça », commente le directeur du Bureau de projets, Daniel Surprenant.

Selon lui, Commerce Tourisme Granby et région ainsi que la chambre de commerce Haute-Yamaska participent également à l’élaboration de cette formation, qui sera offerte gratuitement. Les détails devraient être dévoilés au printemps, alors qu’une nouvelle rencontre sera organisée pour les commerçants et entrepreneurs du centre-ville.

« On veut faire un retour, peut-être en avril, sur ce qui est ressorti du Forum des commerçants, tenu en novembre dernier, et sur ce qu’on veut mettre en place, dont les formations », précise Daniel Surprenant.

Ces formations pourraient être offertes à l’automne, possiblement en septembre, soit un an avant les travaux qui permettront notamment le remplacement des infrastructures souterraines. L’exercice devrait être répété sur plus d’un an, alors que les travaux doivent se dérouler en trois phases, toujours entre les mois d’août et de novembre, sur différents segments de la rue Principale. La première phase est prévue entre les rues St-Hubert et Gill en 2020. Le chantier se déplacera ensuite entre les rues Gill et Dufferin en 2021 et entre Dufferin et Mountain en 2022.

Options et outils

Daniel Surprenant affirme que l’objectif des formations est de préparer les entrepreneurs aux travaux qui bouleverseront leur quotidien durant quelques mois, mais aussi de les outiller pour qu’ils puissent en tirer profit. « Ça inclut entre autres que l’entreprise avise ses clients, qu’elle planifie ses achats et ses inventaires. Ça peut aller jusqu’à la gestion des états financiers et des promotions spéciales. On va regarder avec Commerce Tourisme Granby et région ce qu’on peut faire comme activités autour de ça », relève-t-il.

Des options seront ainsi présentées aux commerçants pour qu’ils se fassent attractifs, malgré la présence du chantier. L’achat en ligne, l’utilisation des réseaux sociaux de façon originale et judicieuse ainsi que la mise en place de nouvelles stratégies de mise en marché en vitrine seront par exemple proposés.

« Je pense que ces nouveaux outils vont aussi être utiles quand la revitalisation va être terminée », renchérit la directrice générale de la chambre de commerce Haute-Yamaska, Claude Surprenant.

Celle-ci se réjouit d’ailleurs de la volonté de la Ville d’accompagner les commerçants avant, pendant et après le chantier. « Pour la chambre de commerce, c’est hyper important que les entrepreneurs soient respectés dans tous les changements qui vont survenir. Pour l’instant, on n’a pas à se plaindre. La Ville prend vraiment en considération les commerçants dans chacune des décisions qui sont prises », affirme Mme Surprenant.

Le directeur du Bureau de projets de la Ville de Granby, Daniel Surprenant

Un gros printemps

La directrice générale de la chambre de commerce affirme en outre que les commerçants seront visités de porte en porte afin de s’assurer qu’ils « reçoivent toute l’information » disponible.

C’est également ce printemps, vraisemblablement en avril, que l’annonce officielle du projet de réaménagement du centre-ville, qui devrait entraîner des coûts de 20 millions $, sera effectuée. Le Bureau de projets met la touche finale ces semaines-ci au plan directeur d’aménagement, dit Daniel Surprenant. De nouvelles images, qui refléteront davantage ce qui est envisagé, seront alors dévoilées. « On a très hâte de présenter ça », lance le directeur du Bureau de projets.

La semaine dernière, la Ville a d’ailleurs accordé le contrat de services professionnels en ingénierie et en aménagement urbain à la firme FNX-Innov de Granby, au coût de 321 355 $. La réunion de démarrage s’est déroulée mardi.

« On se lance vraiment dans des plans détaillés pour être prêts pour 2020 », affirme M. Surprenant.

Autre projet complémentaire, selon lui, l’appel d’offres du concours d’architectures pour la Place du Savoir - Jean Lapierre, appelée à se déployer rue Principale, près du Centre Notre-Dame, est aussi en préparation.