Une centaine de personnes ont participé à un rassemblement pour l’environnement, vendredi après-midi, à l’angle des rues du Sud et de la Rivière.

Rassemblement à Cowansville: les jeunes ont la planète à coeur

La jeunesse veut du changement maintenant. La dégradation rapide de notre planète bleue la pousse à agir pour un meilleur avenir. Une centaine de personnes ont ainsi participé à un rassemblement pour l’environnement, vendredi après-midi, à l’angle des rues du Sud et de la Rivière, à Cowansville.

« So-So-So, sauvons la planète ! » scandaient les élèves de l’école primaire Saint-Léon de Cowansville malgré le temps maussade.

Comme en témoignent les slogans sur les pancartes, les manifestants affichaient un certain sentiment d’insécurité. « Les changements climatiques n’épargnent aucune espèce » ou encore « Il n’y a pas de planète B, nous en avons qu’une seule » pouvait-on lire. En fait, le discours selon lequel l’être humain se dirige dans la mauvaise direction fait l’unanimité.

La motivation des jeunes à changer les choses était évidente. Lorsqu’on leur a demandé ce qu’ils proposent pour améliorer la qualité de l’environnement, la plupart des élèves qui croient que la diminution de la consommation est la clé de la sauvegarde de la Terre.

La Terre était présente pour motiver davantage les jeunes lors de la manifestation.

Nouvelle stratégie

Pour la troisième édition de ce type d’événement, les organisateurs ont décidé de procéder à un rassemblement au lieu d’une marche.

À l’angle des rues du Sud et de la Rivière, l’endroit était plus stratégique selon Gérald Brady, organisateur de l’événement. « On va être plus visible de cet endroit », ajoute-t-il.

Une stratégie qui a porté fruit puisque quelques personnes se sont greffées au groupe.

L’ambiance festive a piqué la curiosité de certains et ils sont venus jeter un coup d’œil. De plus, quelques parents étaient présents avec leurs enfants lors des discours.

Ce 24 mai, plus de 1351 manifestations à travers le monde étaient prévues en lien avec le mouvement « Vendredi pour l’avenir ». Dans le lot, 95 avait lieu au Canada, dont trois dans la province du Québec. Les destinations possibles pour les Québécois voulant participer à la cause étaient Sutton, Montréal et Cowansville.

Plein d’espoir, M. Brady souhaite que ce rassemblement soit le dernier : « J’aimerais qu’aujourd’hui soit la fin de cette inaction du gouvernement. »