Le Farnhamien Tristan Leblanc est accusé d’agression armée et de méfaits en lien avec le cas de rage au volant survenu samedi à Granby.

Rage au volant: un Farnhamien accusé

Le Farnhamien de 19 ans arrêté en lien avec une affaire de rage au volant, Tristan Leblanc, fait maintenant face à la justice. En plus d’être accusé d’agression armée pour avoir fracassé le pare-brise d’une voiture, il est soupçonné d’être impliqué dans au moins un autre crime.

Rappelons que le jeune homme a été arrêté lors d’une interception à risque élevé, jeudi, à l’intersection de la rue Dufferin et du boulevard David-Bouchard. Deux femmes âgées de 19 ans ont également été arrêtées lors de cette intervention.

Le trio est soupçonné d’être impliqué dans un cas de rage au volant survenu samedi à l’intersection de la rue Dufferin et du boulevard Leclerc. Le pare-brise de la voiture de la victime a été fracassé à l’aide d’un bâton de baseball et l’automobiliste a été victime de voies de fait. Il a subi des blessures mineures.

Tristan Leblanc a été formellement accusé d’agression armée et de méfaits. Il a également été accusé de recel de plus de 5000 $ puisqu’il était à bord d’un véhicule volé à Richelieu lors de son arrestation. Une plaque d’immatriculation volée à Granby était apposée sur la voiture en question. Le jeune homme fait aussi face à une accusation de bris de condition. Il demeure détenu pour le week-end et il sera de retour au tribunal lundi.

La Roxtonaise a été remise en liberté au terme de son interrogatoire jeudi et doit comparaître le 27 mai. Elle sera alors accusée de voies de fait. Quant à la Granbyenne, elle a été libérée sans condition.

L’enquête policière se poursuit. Le trio est soupçonné d’être impliqué dans d’autres crimes qui auraient été commis dans d’autres villes de la région.