L’école Saint-Vincent-Ferrier de Bromont a amassé plus de 17 000$ au profit de Leucan.

Quinze élèves de l'école St-Vincent-Ferrier relèvent le défi de Leucan

L’ambiance était à son comble vendredi après-midi à l’école primaire Saint-Vincent-Ferrier située dans le secteur Adamsville à Bromont. Les élèves ont eu congé de cours pendant quelques heures pour soutenir leurs 15 camarades de classe et les cinq membres du personnel de l’établissement scolaire qui sont passés sous la tondeuse. L’événement organisé au profit de Leucan a permis d’amasser plus de 17 000 $.

Il s’agit de tout un succès pour l’école de Bromont, souligne la chargée de projets de Leucan en Estrie, Ève Mathieu. « C’est un succès extraordinaire ! C’est un montant qu’on peut voir lorsque les écoles sont habituées de faire l’activité à chaque année et qu’elles peuvent monter la barre à chaque fois. Mais eux c’est leur première édition et ils se sont organisés seuls à l’interne », complète Mme Mathieu.

C’est la secrétaire de l’école, Amélie Tremblay qui est à l’origine de l’initiative : « Un matin je me suis levée et j’ai réalisé que j’étais chanceuse d’avoir deux enfants en santé. Je devais faire quelque chose pour aider ceux qui n’ont pas cette chance. »

Elle a d’abord discuté de son idée avec des collègues du personnel de l’école. « Au début, nous étions quatre avec un objectif de 2000 $. Au fur et à mesure que les gens ont embarqué, nous avons augmenté l’objectif. À la fin nous avons mis la barre à 16 000 $ et nous l’avons dépassé ! », se réjouit celle qui a aussi aidé à tondre les volontaires.

La secrétaire a aussi pu compter sur le soutien de l’enseignant Sébastien Meunier qui assurait l’animation alors que les participants se faisaient raser la tête. « Pour moi, ce n’était pas la première collaboration avec Leucan. C’est un organisme que j’adore et qui permet aussi de conscientiser les jeunes », remarque-t-il.

Au final, les efforts des 20 participants a permis d’amasser a permis d’amasser précisément 17 127 $.

Les organisateurs aimeraient recommencer la campagne l’an prochain.

Leader jeunesse

En dépassant la somme de 10 000 $, l’école Saint-Vincent-Ferrier s’est vu remettre le titre de Leader jeunesse Leucan. Cette catégorie créée il y a quelques mois ne compte que deux autres écoles similaires au Québec.

« Lorsqu’une école nous contacte, on les aide à contribuer comme elle le peut. Nous ne mettons pas la barre à 10 000 $, mais lorsqu’une organisation atteint ce niveau on veut souligner leur effort », note Mme Mathieu.

L’école primaire d’Adamsville est pour le moment la seule organisation jeunesse a détenir ce titre dans la région « mais la saison des défis Leucan ne fait que commencer », remarque Ève Mathieu.

La chargée de projet de Leucan laisse entendre que d’autres établissements scolaires de Brome-Missisquoi et de la Haute-Yamaska pourraient atteindre le palier de 10 000 $ dans les prochains mois et ainsi obtenir elles aussi le titre de Leader jeunesse.

Au-delà de la somme amassée par les participants, il s’agissait surtout d’une première expérience de cette ampleur pour plusieurs jeunes de l’école.

« Je suis consciente qu’il y a des enfants qui sont obligés de se faire raser et c’est pour les aider que je voulais me faire raser à mon tour », explique Ava Gendreau. À 11 ans et avec un coup de pouce de ses proches, la jeune fille a amassé près de 3000 $.

Arnaud Gosselin peut lui aussi se vanter d’avoir contribué significativement à la campagne après que ses efforts aient permis d’ajouter 1030 $ au chèque.

« Après que mon professeur ait parlé du projet, j’ai voulu embarquer. Je suis fier d’avoir aidé, mais ça fait un peu bizarre d’être rasé parce que maintenant j’ai froid », lance le garçon avant d’aller enfiler sa casquette.