La Voix de l’Est
Le bassin de population minimal pour maintenir une infrastructure viable oscillerait entre 12 000 et 18 000, estime André Thibault. Celui de l’aréna Guy-Nadeau représente environ 16 110 personnes.
Le bassin de population minimal pour maintenir une infrastructure viable oscillerait entre 12 000 et 18 000, estime André Thibault. Celui de l’aréna Guy-Nadeau représente environ 16 110 personnes.

Quelles solutions pour l’aréna Guy-Nadeau?

Marie-Ève Martel
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est
À l’heure actuelle, l’avenir de l’aréna Guy-Nadeau de Saint-Césaire est toujours inconnu. Si certains souhaitent que la municipalité soit l’unique propriétaire d’une éventuelle infrastructure neuve, d’autres penchent plutôt vers un projet intermunicipal, une solution retenue ailleurs au Québec. Coup d’œil sur certains scénarios possibles.