«On dit que nous sommes utopistes, mais lentement les gens comprennent que notre programme a de l’allure», dit Anne-Sophie Legault. La candidate de Québec solidaire dans Granby organise vendredi une soirée Amène ton indécis.

Québec solidaire organise une soirée pour les indécis

Marxiste ou non, Québec solidaire ? Vrai qu’ils veulent nationaliser les banques ? Et le salaire minimum à 15 $ l’heure, est-ce vraiment une bonne idée ?

Pour obtenir réponse à « tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur Québec solidaire sans jamais oser le demander », la candidate dans Granby, Anne-Sophie Legault, tient le vendredi 28 septembre une soirée intitulée Amène ton indécis.

Sur le modèle du film Le dîner de cons, mais où on remplacerait les cons, bien entendu, par des indécis, l’étudiante en enseignement de 21 ans convie tous les intéressés, qu’ils soient partisans du parti ou non, à participer à une rencontre informelle où elle répondra à toutes les questions. Et, pourquoi pas, à amener une personne indécise de leur entourage.

« Les débats [locaux] n’étaient jamais ouverts au grand public, comme celui organisé par la chambre de commerce ou au Cégep de Granby, et on trouvait ça dommage pour les autres membres de la population qui veulent s’informer, comme les étudiants du secondaire », explique Mme Legault.

Dans ses propres mots, ce sera casual — donc libre, sans format ni obligation. « Je parlerai du programme factuellement, sans vendre le parti en tant que tel. On a beaucoup de choses à proposer, il faut juste que nos idées soient entendues! Et je sens beaucoup d’indécis entre Québec solidaire et le Parti québécois. »

Préconceptions

Les gens ont des « préconceptions » quant au programme de Québec solidaire et la candidate entend les démonter. « On dit que nous sommes utopistes, mais lentement les gens comprennent que notre programme a de l’allure, que c’est précis », dit-elle. Advenant un gouvernement solidaire, « ce ne sera pas l’apocalypse »!

Elle juge que François Bonnardel de la CAQ « a fait du très bon travail », mais que la circonscription est mûre pour du changement.

Le rendez-vous est de 18 h 30 à 22 h au salon Bonthé situé au 318 rue St-Jacques, à Granby. Une quarantaine de personnes sont attendues et l’accès, tout comme le premier thé, sera gratuit.