Dette du Québec et économie, éducation et décrochage scolaire, enjeux en santé, langue: René Beauregard, François Lemay, Pierre Paradis et Benoit Van Caloen ont dû aborder une panoplie de sujets.

Quatre candidats rencontrent les élèves du Campus Brome-Missisquoi : des échanges fort cordiaux

Les étudiants du Campus Brome-Missisquoi, un centre d'éducation aux adultes et de formation professionnelle, ont eu la chance, hier, d'exprimer les enjeux qui les préoccupent et d'adresser leurs questions à quatre des cinq candidats qui se présentent dans la circonscription. La dette du Québec et l'économie, l'éducation et le décrochage scolaire, les enjeux en santé, la question de la langue: Pierre Paradis, René Beauregard, François Lemay et Benoit Van Caloen ont dû aborder une panoplie de sujets.
Quelque 140 élèves de l'établissement ont assisté à cette rencontre bilingue - tout comme l'est le campus -, rencontre où les candidats ont été étonnamment cordiaux entre eux.
Après une brève présentation, les quatre candidats ont d'entrée de jeu dû répondre à un travailleur plus âgé qui venait de perdre son emploi et qui voulait connaître les propositions des différents partis qui pourraient l'aider.
«Je ne vais pas promettre de job, parce que je ne pense pas que le gouvernement peut créer des jobs, a indiqué le candidat libéral Pierre Paradis. Par contre, il faut créer un climat qui va attirer les investisseurs, il faut qu'ils se sentent les bienvenus.»
Tous les détails dans notre édition de mardi