Quatre bâtiments municipaux ont obtenu l’attestation niveau Performance du programme de certification ICI on recycle +.
Quatre bâtiments municipaux ont obtenu l’attestation niveau Performance du programme de certification ICI on recycle +.

Quatre bâtiments municipaux obtiennent une certification à Granby

Quatre bâtiments municipaux ont obtenu l’attestation niveau Performance du programme de certification ICI on recycle +, annonce la Ville de Granby par voie de communiqué.

Le centre communautaire Saint-Benoit, le centre culturel France-Arbour, l’hôtel de ville ainsi que la bibliothèque Paul-O-Trépanier ont mis en place plusieurs mesures de réduction, de réemploi et de recyclage-valorisation (3RV), comme l’implantation de la collecte des matières organiques dans chacun des bâtiments, la récupération des crayons, des stylos et des piles usagées, est-il souligné.

«Il est important de prêcher par l’exemple. Pour maximiser les résultats, nous avons offert une formation au personnel de chaque établissement afin de le sensibiliser à une bonne gestion des matières résiduelles. L’important taux de mise en valeur observé rend justice aux efforts que nous avons déployés auprès du personnel», souligne la conseillère municipale responsable des dossiers environnementaux, Catherine Baudin.

En 2013, l’hôtel de ville et la bibliothèque Paul-O.-Trépanier avaient obtenu le Niveau III – Performance du programme, instauré par Recyc-Québec, avec un taux de mise en valeur de 74,92 % des matières résiduelles générées. Cette année, leur certification est renouvelée avec un taux de mise en valeur qui atteint désormais 90 %.

Le centre communautaire Saint-Benoît et le centre culturel France-Arbour reçoivent également la certification ICI on recycle + niveau Performance en ayant respectivement un taux de mise en valeur de 66 % et de 83 % de leurs matières résiduelles.

«L’obtention de la certification ICI on recycle + pour tous les bâtiments municipaux est prévue au Plan environnement 2020-2023», fait pour sa part valoir le coordonnateur de la division environnement, Serge Drolet.