Lucille Robert souhaite poursuivre son travail de conseillère.

Quartier Sweetsburg: Lucille Robert sollicite un 3e mandat

Lucille Robert souhaite poursuivre son travail de conseillère à Cowansville. La représentante du quartier Sweetsburg sera donc sur les rangs en vue des élections municipales de novembre.
« C'est vraiment passionnant ce qu'on fait au conseil. On a tellement de dossiers intéressants en marche, qui touchent toutes sortes de domaines. Je veux continuer à y travailler », affirme-t-elle en entrevue.
Mme Robert a été élue en 2009 alors qu'elle a défait le conseiller sortant Wayne Yates. Si elle est réélue le 5 novembre, elle en sera à son troisième mandat.
La conseillère s'est dite fière de plusieurs réalisations du conseil au cours du mandat qui se termine. Les infrastructures de maintes rues ont été modernisées, a-t-elle dit, citant les rues Principale et Bernard qui se trouvent dans son quartier. Elle croit également que le conseil a fait preuve de vision en achetant l'ancienne quincaillerie dans la rue du Sud pour y aménager sa bibliothèque. Un « endroit parfait au centre-ville » pour un tel service, dit-elle.
La conseillère estime par ailleurs que la décision du conseil de revoir le système de transport public en laissant tomber les petits autobus pour recourir à des taxis s'est avérée la bonne. « C'est très populaire parce que c'est plus pratique pour les gens. Ils ont le service à leur porte. Des personnes âgées m'ont dit avoir vendu leur automobile parce qu'elles peuvent maintenant utiliser ce service pour faire leurs commissions et aller à leurs rendez-vous. »
Mme Robert pilote les dossiers liés à la culture depuis huit ans. Bibliothèque, Scène Davignon, musée Bruck, les projets n'ont pas manqué au fil des ans, souligne-t-elle.
Dossiers environnementaux
Si elle est réélue, elle aimerait se voir confier des dossiers environnementaux. « Il y a beaucoup de responsabilités à distribuer au conseil, mais c'est vraiment celui de l'environnement qui m'intéresse. On doit en faire plus », croit celle qui siège au conseil d'administration de l'organisme de bassin versant de la Yamaska.
La Ville de Cowansville se dotera dans les prochains mois d'un plan de développement durable, a rappelé Mme Robert. Il est question, soutient-elle, d'y inclure des mesures pour protéger le lac Davignon ainsi que les milieux naturels et de prévoir des corridors fauniques dans les futurs développements résidentiels pour permettre aux animaux de circuler entre les différents secteurs boisés de la municipalité. 
Mme Robert croit que le comité de sauvegarde du bassin versant du lac Davignon peut jouer un plus grand rôle. L'organisme, selon elle, devrait s'inspirer d'autres groupes environnementaux, comme Renaissance lac Brome, pour proposer et réaliser des projets.
Les dossiers environnementaux sont présentement la responsabilité de la conseillère Marie-France Beaudry. Mme Robert croit qu'un autre membre du conseil devrait également s'en occuper compte tenu de leur importance.