Mélanie Lelièvre, directrice générale de Corridor appalachien.

Protection du patrimoine naturel : «Une course contre la montre»

Le prochain budget du gouvernement du Québec fera-t-il une place à la conservation des milieux naturels? C'est la question que pose Corridor appalachien au nom d'une quinzaine d'organismes du sud du Québec voués à la protection du patrimoine naturel. Ils demandent une enveloppe de 10 millions de dollars par année sur dix ans.
La réponse de l'État influencera le travail de tous les groupes de conservation au Québec pour les prochaines années, soutient Mélanie Lelièvre, directrice générale de Corridor appalachien. Plusieurs projets de conservation de territoire sont sur la table, dit-elle, et n'attendent que des subventions pour se concrétiser. Québec s'est donné comme objectif de protéger 12% de son territoire d'ici 2015. Or seulement 4,9% du territoire du sud du Québec jouit d'une telle protection. «On doit s'outiller pour faire progresser ce taux de protection», dit-elle.
Dans cette optique, les groupes environnementaux demandent au ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs de renouveler son programme Partenaires pour la nature. Ce programme ne dispose plus d'aucun budget depuis mars 2013.
Tous les détails dans notre édition de vendredi