L’organisme tiendra un registre des promenades, indiquant à quel moment chaque chien sera sorti et avec quel accompagnateur.
L’organisme tiendra un registre des promenades, indiquant à quel moment chaque chien sera sorti et avec quel accompagnateur.

Promeneurs de chiens recherchés à la SPA des Cantons

Marie-Ève Martel
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est
Sortir prendre l’air fait le plus grand bien, histoire de se remonter le moral, de profiter du beau temps et de se dégourdir les jambes pendant la pandémie de la COVID-19: cela vaut pour les humains, mais aussi pour les chiens. Afin de leur assurer leur dose d’exercice quotidienne, la SPA des Cantons est à la recherche de bénévoles prêts à promener certains de ses pensionnaires à quatre pattes dans le secteur de Cowansville.

Un appel à tous lancé sur Facebook jeudi avant-midi a suscité près d’une centaine de commentaires en moins d’une heure. Pendant cette période, le directeur de l’organisme, Carl Girard, a reçu une quarantaine de candidatures par courriel, la seule manière de proposer ses services. Et ça n’arrête pas.

«C’est fou! Je ne fais que gérer les courriels ce matin! a affirmé l’éducateur canin lors d’un court entretien téléphonique. J’ai réussi à remplir l’horaire des deux prochaines semaines en moins de cinq minutes.»

Règles strictes

Tous les candidats ont reçu une fiche de directives à respecter de la part de M. Girard, le tout pour assurer la sécurité des employés de la SPA, des bénévoles et aussi des animaux. Ces consignes seront également affichées dans les locaux de l’organisme.

«J’ai contacté la Sûreté du Québec pour m’assurer que ce ne soit pas un problème que des bénévoles promènent les chiens, dit-il. On va y aller avec un horaire strict, car je ne veux pas qu’il y ait 14 personnes au refuge en même temps.»

Ainsi, les bénévoles retenus devront se présenter aux locaux de la SPA le jour qui leur sera assigné à 13h30 tapantes, faute de quoi leurs services ne seront plus requis.

Il leur faudra attendre à l’extérieur qu’un employé vienne les chercher, après quoi ils devront se désinfecter les mains, et aussi entre chaque changement de chien.

L’organisme tiendra un registre des promenades, indiquant à quel moment chaque chien sera sorti et avec quel accompagnateur.

Pendant la promenade, il est interdit d’amener les animaux dans un domicile ou sur une propriété privée ou de laisser des inconnus les toucher. Il faudra également respecter une distance de 6 pieds avec quiconque sera croisé sur le chemin.

Il est possible de promener les chiens en famille, mais il faut absolument que chacun des promeneurs demeure sous le même toit que les autres.

Enfin, les bénévoles devront avoir en leur possession une carte d’identité avec une adresse en tout temps.

M. Girard rappelle que les animaux ne sont pas transmetteurs de la COVID-19 et qu’il est possible de les nettoyer avec un savon doux ou un shampoing. «Le virus n’entre pas à travers le poil et la peau», mentionne-t-il après avoir reçu quelques appels à ce sujet.

Des promenades donc, qui feront du bien tant aux chiens qu’à leurs accompagnateurs. «J’ai un paquet de gens qui m’ont dit que ça les forcerait à sortir prendre une marche», note M. Girard.

Les candidatures sont toujours acceptées par courriel à l’adresse educochien@live.ca dans l’éventualité où surviendraient des annulations.