Marché public de Granby tente d’obtenir 10 000 $ des Bourses d’initiatives en entrepreneuriat collectif qui contribueront à l’achat et à l’installation d’un nouveau chapiteau.

Projets d'économie sociale: la communauté appelée à voter

Les citoyens de la Montérégie sont appelés à voter pour l’un des projets d’économie sociale en compétition dans le cadre du programme des Bourses d’initiatives en entrepreneuriat collectif (BIEC). Treize de ces initiatives concernent des projets qui pourraient être réalisés sur le territoire couvert par La Voix de l’Est.

Les projets sélectionnés pourront recevoir jusqu’à 10 000 $, selon leur nature et leurs besoins.

Présenté par les différents pôles d’économie sociale en Montérégie, des regroupements d’entreprises faisant la promotion de l’économie sociale, le BIEC est doté d’une enveloppe de 210 000 $ qui sera partagée entre les organismes lauréats.

«Le vote du public est la deuxième étape du processus. Les entreprises et les organismes ont tout d’abord été appelés à soumettre leur projet à caractère social. À la fin de la période de vote, nous allons regarder les projets qui ont les meilleurs résultats, mais cela ne compte que pour 10%. Le reste de l’évaluation sera faite par notre comité», précise Vanessa Roy, directrice générale par intérim du Pôle de l’entrepreneuriat collectif de l’Est de la Montérégie.

Votes

Originaux et enlevants, les projets proposés sur la plateforme web La Ruche proviennent d’organismes bien établis, mais également d’autres organisations plus méconnues dans la région.

À Granby par exemple, le Marché public de Granby propose un projet de 295 000 $ incluant l’acquisition d’un nouveau chapiteau et l’installation d’une dalle de béton. Sur ce montant, 10 000 $ pourraient provenir du BIEC.

La proposition avait déjà récolté plus d’une centaine de votes dimanche matin. En Haute-Yamaska, le Club de gymnastique les Hirondelles demande également 3000 $ pour mettre sur pied un programme de psychologie sportive et Noburo demande également une subvention dont le montant n’est pas indiqué sur la plateforme afin d’aménager « trois espaces de rencontres pour favoriser la cocréation ».

Cinq projets sont en compétition dans la MRC Brome-Missisquoi. La coopérative de solidarité la Ferme de la colline du chêne, à Bromont, souhaite mettre sur pied un projet pilote pour la sauvegarde des insectes pollinisateurs. Évalué à 5000 $, le projet permettrait d’aménager des havres de biodiversité et des aires de nidification adaptés aux pollinisateurs indigènes. À l’heure d’écrire ces lignes, le projet avait récolté 227 votes du public.

Des projets sont également proposés dans les MRC d’Acton et de Rouville.

La période de vote se poursuit jusqu’au 9 juin à 23 h 59. Le comité de sélection prévoit se réunir à la mi-juin afin de déterminer les projets qui se partageront l’enveloppe. Ces montants devraient être dévoilés dans les premières semaines du mois de septembre.

Les votes peuvent être faits à l’adresse suivante: laruchequebec.com/explorer/idees/