«Je ne cours pas après les promoteurs pour qu’on vienne construire des hôtels dans notre ville», a indiqué en entrevue le maire de Bromont, Louis Villeneuve.
«Je ne cours pas après les promoteurs pour qu’on vienne construire des hôtels dans notre ville», a indiqué en entrevue le maire de Bromont, Louis Villeneuve.

Projet d’hôtel à Bromont: pas question de congé de taxes

Les propos du vice-président du développement des affaires chez Activar ont fait bondir le maire de Bromont, Louis Villeneuve.

Lundi, Vincent Matte a laissé entendre que la Ville de Bromont pourrait accorder un éventuel congé de taxes pour l’hôtel que veut construire l’entreprise dans le Carrefour champêtre.

La réplique de Louis Villeneuve est sans équivoque. «Le message est clair. Comme maire de Bromont, je ne cours pas après les promoteurs pour qu’on vienne construire des hôtels dans notre ville. Et ceux qui décident de faire des projets comme ça vont payer des taxes comme tout le monde. Il n’est même pas question que ce soit amené au conseil municipal.»

À LIRE AUSSI: Un projet d’hôtel «à prix modique» à Bromont

En fait, la firme Activar veut construire d’ici la fin de 2021 un hôtel «à prix modique» d’une centaine de chambres sur le site du Carrefour champêtre, près de la sortie 78 de l’autoroute des Cantons-de-l’Est. Les élus ont autorisé lors de la séance du conseil, lundi, l’usage conditionnel lié au projet. L’architecture de l’immeuble devra toutefois être revue pour s’harmoniser aux bâtiments existants dans ce secteur commercial, ont tranché les conseillers municipaux.

De son côté, M. Matte a évoqué en entrevue les turbulences que traverse l’industrie touristique en raison de la pandémie. À ce chapitre, il a fait valoir que tous les paliers de gouvernement, incluant les municipalités, devront soutenir les projets en hôtellerie pour éviter que la plupart soient mis sur la glace, notamment en accordant des congés de taxes et des subventions.