D’ici juillet prochain, 24 logements neufs seront disponibles au Croissant de la gare, à Waterloo.
D’ici juillet prochain, 24 logements neufs seront disponibles au Croissant de la gare, à Waterloo.

Projet de près de 8 M$: une nouvelle offre locative à Waterloo

Isabel Authier
Isabel Authier
La Voix de l'Est
Un nouveau promoteur établit ses quartiers à Waterloo. Gestion Multi-Blocs développe présentement le Croissant de la gare, un projet locatif qui a pignon sur les rues Irving-Slack et Picken. La valeur estimée de l’investissement : près de 8 millions $.

La firme d’investisseurs a jeté son dévolu sur la municipalité de Waterloo en 2019, après avoir écumé le territoire de la Montérégie. « En janvier dernier, la ville a retenu notre attention », explique le directeur développement chez Gestion Multi-Blocs, Alain Demers.

Lui et les deux autres dirigeants de l’entreprise connaissaient déjà un peu la municipalité et ont rapidement constaté que les logements à louer s’y faisaient très rares.

« On a fait beaucoup de recherches et les terrains de l’ancienne champignonnière nous ont semblé intéressants », indique M. Demers.

En raison du coût « attrayant » du site, précise M. Demers, mais aussi à cause du fort potentiel que recèle Waterloo. « On l’a visité plusieurs fois, en se rendant compte qu’il y avait peu de renouvellement dans le parc de logements. Pour nous, c’était un bon moment pour se positionner. »

Sur le lot de 102 000 pieds carrés, entièrement décontaminé, les promoteurs n’ont pas tardé à s’activer, en prenant eux-mêmes en charge la construction des immeubles de six logements prévus au projet. Un premier sixplex est prêt à habiter, un second sera achevé vers la fin du mois de mars, et les travaux pour deux autres immeubles ont aussi été lancés. « D’ici juillet 2020, 24 logements seront disponibles. Et 24 autres devraient être accessibles d’ici 12 à 18 mois. »

Certifiés Novoclimat 2.0, construits en béton et équipés d’une thermopompe, ces appartements de quatre pièces et demie offriront une superficie de près de 1000 pieds carrés et une facture moderne. « On voulait construire des logements de grande qualité, que nous conserverons et que nous gérerons durant de nombreuses années », assure M. Demers.

Le marché cible ? « Tous les adultes qui n’ont pas besoin de services particuliers », résume l’homme d’affaires, en assurant que le produit suscite déjà un fort intérêt. Et ce, malgré des tarifs mensuels à partir de 1025 $.

Gestion Multi-Blocs est à ce point confiante du succès du projet qu’elle a acquis deux autres terrains, toujours à Waterloo. « On a deux autres as dans notre manche. Ce n’est pas fini. On veut voir comment le marché waterlois va se positionner face à notre offre, mais d’autres développements résidentiels sont possibles », note M. Demers.

Bonne nouvelle

Le maire de Waterloo, Jean-Marie Lachapelle, se réjouit de voir des logements neufs apparaître dans sa municipalité. « Des logements de cette qualité, il y en a peu à Waterloo, car notre parc immobilier locatif est vieillissant », fait-il remarquer. Selon lui, le coût de ces logements est tout à fait juste « pour du neuf et de la qualité ».

M. Lachapelle voit l’ajout de ce nouveau quartier comme une bonne nouvelle. « On est une ville de services, alors je n’ai pas peur de la voir se densifier. On a des parcs, des pistes cyclables, des espaces verts... ce n’est pas exagéré. »

Le Croissant de la gare sera officiellement inauguré le 1er février par une journée portes ouvertes.