La MRC de Memphrémagog demande à son tour des audiences publiques sur le projet de Pipe-Lines Montréal d'inverser le sens d'écoulement du pétrole dans son oléoduc.

Projet de Pipe-Lines Montréal : la MRC de Memphrémagog réclame le BAPE

Au tour de la MRC de Memphrémagog de réclamer des audiences publiques sur le projet de Pipe-Lines Montréal (PLM) d'inverser le sens d'écoulement du pétrole dans un de ses oléoducs reliant Montréal et Portland au Maine. Et comme de nombreuses autres MRC et municipalités, elle veut que le Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE) s'en charge.
Lors de leur assemblée mercredi dernier, les maires de la MRC de Memphrémagog ont exprimé des craintes quant aux «risques associés au transport du pétrole [sables bitumineux]». Des déversements pourraient se produire, soutiennent-ils, ce qui causerait «un tort considérable aux activités humaines, à la nappe phréatique, aux lacs et aux cours d'eau», peut-on lire dans leur résolution.
Les maires font remarquer que l'oléoduc qu'utiliserait PLM pour transporter du pétrole brut, provenant des sables bitumineux de l'Alberta, de Montréal jusqu'à Portland a été construit dans les années 50. Aussi, disent-ils, l'effet d'inverser le flux du pétrole en plus d'augmenter la pression pourrait provoquer des fuites.
Les élus en appellent donc au ministre du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs de tenir des audiences publiques sur le projet.
Tous les détails dans notre édition de mardi