Les fondeurs émérites Alex Harvey et son père Pierre sont les coprésidents d'honneur de la campagne de financement du projet de parc protégé de Bromont.

Projet de Parc protégé: les Harvey embrassent la cause

Avoir une icône de la sphère sportive qui endosse une cause est un bon coup pour n'importe quelle organisation. En avoir deux relève de l'exploit. C'est ce qu'ont accompli ceux qui militent pour la protection d'un site de 150 hectares en montagne à Bromont, en comptant désormais Pierre Harvey et son fils Alex parmi leurs alliés, a appris en primeur La Voix de l'Est.
L'histoire d'amour entre Pierre Harvey, l'un des plus grands fondeurs et cyclistes canadiens, et Bromont a pris naissance il y a quelques décennies. Amant de la nature, pour rien au monde il n'aurait raté le rendez-vous que lui ont proposé ceux qui pilotent la campagne de financement du parc protégé, lancée récemment.
« Dès qu'on m'a présenté le concept du projet de parc, j'ai trouvé ça génial. Moi et Alex, on croit à la cause. Sans hésiter, on s'[y] est associés. On doit se mobiliser pour éviter que le développement immobilier compromette l'accès aux sentiers en montagne, autant l'hiver que l'été, en vélo, à cheval ou à pied. La nature et le sport font partie [de l'ADN] de cette région. Non seulement je crois que le projet va se concrétiser, a indiqué en entrevue le vétéran sportif, mais j'espère que d'autres communautés vont copier cette idée. »
Encore aujourd'hui, Bromont est l'un des arrêts annuels incontournables pour plusieurs membres de la famille Harvey. « Quand les enfants étaient jeunes, on faisait presque toutes les courses de vélo [de montagne] à Bromont. J'ai fait un championnat des maîtres ici, en plus de courir au moins une vingtaine de fois sur différents parcours autour de la montagne, s'est remémoré celui qui a été intronisé au Panthéon des sports canadiens. C'est un endroit magnifique. On y revient dès qu'on a la chance. »
L'homme d'affaires bromontois Robert Désourdy, un militant de la première heure pour le projet de parc protégé, ne pouvait espérer un meilleur duo pour devenir porte-étendard (coprésidents d'honneur) de l'initiative de longue haleine. « Le père et le fils, deux sportifs accomplis, rassemblés derrière une cause aussi importante. Deux générations pour le futur de la montagne. On peut dire que l'image est forte », a-t-il lancé.
Sentiment d'urgence
Bien que la campagne de financement tourne rondement, Robert Désourdy estime que le sentiment d'urgence ne fait pas suffisamment écho chez les gens d'affaires et les citoyens. « Ce dont il est question, c'est de protéger une montagne à perpétuité. Il n'y aura pas de seconde chance. Si on dépasse l'échéance, c'est trop tard. Tout le travail fait au cours des dernières années s'écroulerait. Il n'y a pas de petit don. Chaque dollar compte, maintenant. »
En fait, le projet de parc de 150 hectares prévoit que 7,25 millions seront versés à Bromont Immobilier, présidé par Charles Désourdy, pour acquérir le flanc sud du mont Brome, soit les monts Spruce et Bernard de même que le secteur du Val 8. À cela s'ajoute une série de sentiers. La somme globale à amasser s'élève à 8,25 millions, en raison des taxes de vente applicables puis de la création d'un fonds de gestion pour la protection à long terme. Si la cible est atteinte avant le 1er février 2018, l'intégralité du territoire sera convertie en parc, empêchant tout projet domiciliaire de voir le jour. Après cette date butoir, le promoteur pourrait toutefois y construire 27 demeures. 
À ce jour, les partenaires dans cette initiative, soit Protégeons Bromont, la Société de conservation du mont Brome, Corridor Appalachien, les Amis des sentiers de Bromont et Conservation de la nature
Canada, ont recueilli près de 620 000 $ en dons privés et en engagements. Tous les fonds sont placés en fiducie. Le groupe souhaite recevoir 3,5 millions de Québec et un million d'Ottawa. De son côté, Bromont s'est engagée à contribuer à hauteur de 2,75 millions pour la réalisation de l'aire protégée. Il est possible de faire des dons en ligne à conservationdelanature.ca/bromont-dons
Monte ton mont
Pierre Harvey sera de passage à Bromont, jeudi, pour l'ouverture officielle des sentiers de la municipalité dans le cadre de la première mouture de Monte ton mont. « Pierre Harvey réside à Saint-Ferréol-les-Neiges, mais son coeur demeure à Bromont. Ce sera un honneur de l'avoir avec nous », a fait valoir Michel Matteau, président des Amis des sentiers, qui orchestre l'événement avec le Centre national de cyclisme de Bromont. 
Le jeune prodige du monde du ski de fond, Alex Harvey, ne pourra toutefois pas être présent en raison d'un engagement lié à ses cours de droit. Des centaines de randonneurs sont attendus dans le stationnement P2 de Bromont, montagne d'expériences, où sera donné à 18 h le coup d'envoi de l'ascension vers le sommet du Pic du Chevreuil à pied, à vélo ou au trot.