Le Farnhamien Réjean Boudreault projette l’ouverture d’un café des artistes où humoristes, artistes-peintres, chanteurs et musiciens pourront monter sur scène au centre-ville.

Projet de café au centre-ville de Farnham: une vitrine pour les artistes

Les musiciens, humoristes, artistes-peintres et comédiens pourront bientôt se produire à une nouvelle adresse à Farnham. Le citoyen Réjean Boudreault, lui-même musicien de longue date, projette l’ouverture d’un café des artistes au centre-ville.

« Ça n’existe pas en ce moment à Farnham et ça offrirait une nouvelle couleur à la ville. Il manque un endroit où les gens peuvent ainsi se réunir », explique M. Boudreault, qui a élu domicile à Farnham il y a deux ans.

Pendant près de 20 ans, il a opéré le café Point Virgule à Montréal, une vitrine offerte aux artistes de tout genre. Un organisme sans but lucratif en était le gestionnaire. Et c’est exactement le même concept que souhaite offrir le musicien aguerri.

Artistes en tous genres

La scène sera principalement occupée par des artistes de Farnham et de la région. Chanteurs, humoristes, groupes musicaux, artistes peintres, entre autres, seront tous bienvenus. Des soirées amateurs en musique et en théâtre seront également organisées. Des ateliers pourraient aussi être offerts en journée, explique M. Boudreault.

Le projet du Très-art, le café des artistes, chemine bien. Il vient d’ailleurs de s’enregistrer comme organisme sans but lucratif. La prochaine étape : signer le bail d’un « très beau local » situé au centre-ville de Farnham, décrit l’instigateur du café. L’adresse, tenue secrète pour l’instant, pourrait accueillir une soixante de spectateurs dans un environnement sans alcool.

L’instigateur est actuellement à la recherche de subventions qui s’avèrent nécessaires afin que le projet puisse prendre son envol.

La présentation de spectacles permettra ensuite de financer l’organisme. Ceux qui en assureront la gestion le feront bénévolement afin de réduire les coûts d’opération. M. Boudreault prévoit l’embauche d’un seul employé.

L’organisme pourrait prendre possession du local dès le mois d’octobre pour y réaliser des travaux qui permettront l’ouverture officielle le 1er novembre prochain. « Ça va être super », conclut le Farnhamien d’adoption.