Éric Costa Bissonnette

Projet Astuce: Costa Bissonnette fera deux ans de prison

Le processus judiciaire tire à sa fin pour la tête dirigeante alléguée d’un réseau de trafic de drogue anciennement actif dans des bars de Granby.

De passage en cour jeudi, Éric Costa Bissonnette, 39 ans, a plaidé coupable à toutes les accusations qui pesaient contre lui, soit complot pour trafic de drogue, possession de cocaïne, de marijuana et de métamphétamines, possession d’armes à utilisation restreinte, possession d’armes sans permis et possession d’argent issu de la criminalité.

Le Granbyen a déjà des antécédents en matière de contrebande de tabac et de non-respect d’engagement.

En vertu d’une entente entre la Couronne et la défense, sa peine de deux ans de prison sera officialisée dans trois mois, a indiqué Me Karine Guay, du ministère public. Son ADN sera aussi fiché et il lui sera interdit de posséder des armes à sa sortie de prison.

L’accusé et six complices avaient été arrêtés en juillet 2018 dans le cadre du projet Astuce, une enquête menée par le Service de police de Granby et l’Escouade régionale mixte de l’Estrie.

Selon les policiers, le réseau « structuré et relié au crime organisé » faisait affaire dans quatre bars de la rue Principale, soit le Paco Bar, le Dooly’s, le National et le 1420.
« Le garage de la résidence de M. Costa Bissonnette semblait être là où les vendeurs allaient se ravitailler », a dit Me Guay à la cour.

En plus des drogues citées plus haut, une voiture, un couteau, un poing américain, des cigarettes de contrebande, de l’argent, un fusil et une carabine ont été saisis lors de l’opération.

La sentence de M. Costa Bissonnette sera prononcée en septembre pour des raisons humanitaires, son père ayant demandé l’aide médicale à mourir en août, a précisé Me Guay. L’accusé est représenté par Me Mireille Leblanc.