Le Service de police de Granby a effectué 351 inspections de dépistages dans le cadre du programme ACCES Alcool au cours de l’année pour sensibiliser la clientèle et s’assurer du respect de la réglementation.
Le Service de police de Granby a effectué 351 inspections de dépistages dans le cadre du programme ACCES Alcool au cours de l’année pour sensibiliser la clientèle et s’assurer du respect de la réglementation.

Programmes ACCES: le Service de police de Granby dévoile ses résultats

Le Service de police de Granby a révélé lundi les résultats de la dernière année des trois programmes ACCES (Actions concertées pour contrer les économies souterraines) présents au sein de son organisation.

D’abord, le programme ACCES Alcool, mis sur pied en 1998 pour lutter contre le commerce illégal d’alcool sur le territoire du Québec, comporte deux volets, soit inspection et enquête.

«Nous sommes très présents dans les établissements, puisque nous avons effectué 351 inspections de dépistages au cours de l’année pour sensibiliser la clientèle et nous assurer du respect de la réglementation», a indiqué le Service de police de Granby par voie de communiqué, en ajoutant que les retombées positives du programme sont multiples, tant sur le plan financier que sur la santé et la sécurité de la population.

Tabac

Ensuite, le programme ACCES Tabac vise, pour sa part, le commerce illégal des cigarettes sur le territoire de la Ville de Granby. Le service de police a débuté sa participation à la lutte à la contrebande de cigarettes en février 2013.

En 2019-2020, il y a eu 18 dossiers enquêtés, 15 perquisitions effectuées, et 16 sujets visés, selon les statistiques fournies par le Service de police de Granby.

«Nous demeurons toujours à l’affût de nouvelles informations afin d’enrayer la contrebande de tabac sur notre territoire», énonce-t-il.

Cannabis

Enfin, le programme ACCES Cannabis a vu le jour en 2018. Depuis, une équipe de deux enquêteurs a été créée afin de lutter contre l’approvisionnement illégal du cannabis au niveau local, mais également avec l’objectif de «réduire l’accessibilité pour les jeunes, de dissuader les demandeurs et les offreurs de participer au marché illégal, d’augmenter la capacité de détection des infractions, et de supprimer les bénéfices des trafiquants par la récupération des actifs criminels.»

Au cours de la dernière année, le Service de police de Granby a effectué 23 perquisitions, une augmentation de 13 par rapport à l’année précédente. Il y a également eu 28 arrestations, une augmentation de 12 par rapport à 2018-2019.