Le député Pierre Breton a annoncé que 141 000 $ provenant du programme Nouveaux horizons pour les aînés seraient partagés entre neuf organismes de la circonscription de Shefford.

Programme pour les aînés: un montant de 141 000$ remis à neuf organismes

Neuf organismes de la circonscription de Shefford se partageront une enveloppe de 141 000 $ provenant du programme Nouveaux horizons pour les aînés (PNHA), a annoncé le député libéral Pierre Breton vendredi.

Ces sommes permettront aux organismes d’améliorer leurs installations et d’acheter de nouveaux équipements. Trois chèques d’environ 25 000 $ seront remis aux Loisirs de Roxton Pond et aux FADOQ de Racine et de Valcourt.

Dans le cas de Roxton Pond, la municipalité, via son organisme de loisir, installera des exerciseurs extérieurs pour créer un parcours actif. Leur localisation reste encore à déterminer. « On a développé un sentier sur le long de la rue Principale vers le lac, explique le maire Pierre Fontaine en entrevue. Il doit faire 300 mètres de long. On en a un autre qui est en train de se faire dans une ancienne érablière, rue Delorme. »

Si les exerciseurs étaient installés sur le sentier près de la rue Principale, ils ne seraient pas disponibles à l’année, tandis que le parcours de l’ancienne érablière sera accessible en hivers en raquette et en ski de fond. Il est donc probable que les exerciseurs prennent place dans ce sentier qui sera inauguré cette année, ajoute M. Fontaine.

L’objectif est de permettre aux aînés de se mettre en forme ou de maintenir leur santé physique. « Pas parce qu’ils en ont besoin. On sait que le Club de l’âge d’or est très actif à Roxton Pond. Même que je suis surpris quand je vais aux soirées de danse, de voir les gens danser du début à la fin de la soirée. Ce sont des gens très en forme. »

La responsable du projet et des Loisirs, Martine Deschênes, ne pouvait être présente lors de l’annonce pour donner plus de détails.

Outils plus faciles

Les Cuisines collectives de la Montégérie, à Granby, ont reçu une enveloppe de près de 10 000 $ pour acheter des équipements facilitants pour les aînés. Un lave-vaisselle industriel, des chaises ergonomiques et des outils de cuisine sont sur la liste des articles à acheter.

L’organisme accueille 25 groupes de cuisine collective par mois. Parmi les participants, 30 % ont 65 ans et plus et 15 % sont âgés de 75 ans et plus.

« On veut équiper notre cuisine pour que ce soit facilitant, souligne la directrice générale de l’organisme, Martine St-Germain. Plusieurs de nos aînés ont des difficultés motrices, il y a des gens en fauteuil roulant et, souvent, nos installations et nos équipements ne sont pas faits pour eux. »

Mme St-Germain donne en exemple la vaisselle qui doit être lavée à la main dans des éviers profonds, ce qui demande aux participants de travailler penché. « Beaucoup de personnes âgées ont de la difficulté. Ça fait en sorte que l’animatrice a plus de travail, donc on doit réduire le nombre de personnes par groupe. Le lave-vaisselle industriel va permettre d’être vraiment plus productif et d’accueillir plus de personnes dans les groupes. »

Des outils de travail, comme un ouvre-boite automatique, aideront aussi les participants ayant plus de difficulté avec leur motricité.

Au lave-vaisselle et aux outils s’ajouteront des chaises. « Pour nous, c’est une bonne façon de faciliter leur vie quand ils vont être ici, de cuisiner de façon adéquate avec de bonnes chaises. Nos chaises ce sont des chaises d’écoliers. C’est le fun de pouvoir les accueillir dans un milieu confortable. On veut être inclusif, on a une variété de personnes et de situations différentes. On trouve ça important que chacun puisse être le plus autonome possible. On travaille sur l’autonomie alimentaire, mais aussi sur l’autonomie de la personne, l’estime de soi. »

Dans la région, la dernière annonce du PNHA permettra aussi au Cercle des fermières Sainte-­Trinité d’acheter des accessoires d’artisanat, à celui de Roxton Pond d’acquérir un métier à tisser et aux Clubs de l’âge d’or de Saint-Alphonse-de-Granby et de Saint-Paul-d’Abbotsford d’améliorer leurs locaux.

Des organismes de Valcourt et Racine ont aussi obtenu une réponse positive. En quatre ans, environ 600 000 $ ont été octroyés à des projets communautaires concernant les aînés, fait savoir le député Pierre Breton.