Le projet RADAR vise à briser l’isolement des aînés et surtout, à dépister les personnages âgées vulnérables et isolées qui pourront être référées à des services adéquats.
Le projet RADAR vise à briser l’isolement des aînés et surtout, à dépister les personnages âgées vulnérables et isolées qui pourront être référées à des services adéquats.

Programme pour aînés: RADAR se déploie dans Rouville

Marie-Ève Martel
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est
Divers acteurs amenés à œuvrer auprès d’une clientèle âgée ont profité de la Journée internationale des aînés, lundi, pour signer une nouvelle entente de collaboration au projet de vigilance citoyenne RADAR (Réseau Actif de Dépistage des Aînés à Risque). Cette concertation permettra d’en élargir le territoire et de le déployer dans Rouville, notamment à Rougemont, Sainte-Angèle-de-Monnoir et à Saint-Césaire.

C’est notamment grâce à une aide financière de l’Œuvre Léger et de QADA (Québec ami des aînés) que le Centre d’écoute de la Montérégie, situé à Chambly, est en mesure d’offrir le service à une toute nouvelle clientèle. La mission du centre était d’abord d’offrir un service d’écoute téléphonique gratuit et confidentiel à des aînés par des aînés.

Le projet RADAR, offert par l’organisme depuis 2015, vise à briser l’isolement des aînés et, surtout, de « dépister » des personnes âgées vulnérables et isolées qui pourront être référées à des services répondant à leurs besoins — par exemple, des visites d’amitié, la popote roulante, des services de soutien à domicile du CLSC, etc. 

« Ces aînés dépistés connaissent aujourd’hui beaucoup mieux les ressources pouvant les aider. Ils font des démarches et reçoivent les services en lien avec leur besoin », souligne l’organisme dans un communiqué.

Parmi les signataires de la nouvelle entente, notons le Centre d’Action bénévole de la Seigneurie de Monnoir et le Centre d’action bénévole de Saint-Césaire, le CISSS de la Montérégie Centre installation du CLSC de Richelieu, le Service de police intermunicipale Richelieu Saint-Laurent et le Centre de bénévolat de la Rive-Sud point de service Chambly.

Un membre de chaque organisme signataire siège à un comité chargé de faire un suivi de chaque aîné « dépisté ».

Le projet RADAR s’inscrit désormais dans le plan Municipalité amie des aînés (MADA) de plusieurs municipalités participantes.