Programme de subvention ou pas, les boutiques de vélo, dont Sports aux puces Vélogare, ont connu un été achalandé comme jamais.
Programme de subvention ou pas, les boutiques de vélo, dont Sports aux puces Vélogare, ont connu un été achalandé comme jamais.

Programme de subvention à l’achat d’un vélo: les demandes se sont multipliées

Marie-France Létourneau
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est
La pandémie a favorisé la pratique du vélo. Et elle a fait bondir les demandes de subventions versées par la Ville de Granby à l’achat d’une bicyclette. Mais il est trop tard pour en profiter, car l’enveloppe budgétaire est pratiquement épuisée et le programme pourrait prendre une autre forme en 2021.

« Juste cette année, on devrait dépasser 1000 vélos (subventionnés) », calcule le coordonnateur de la division environnement à la Ville, Serge Drolet.

Afin d’être en mesure de répondre à la demande, les élus de Granby ont décidé de bonifier le budget du programme de subvention lors de la dernière séance du conseil municipal. Un montant supplémentaire de 25 000 $ a été ajouté aux 65 000 $ réservés pour ce programme, lancé en 2018. Il a toutefois été précisé que seules les demandes déposées avant le 8 septembre seront acceptées.

À titre indicatif, au 30 juin 2020, des demandes avaient été traitées pour l’achat de 732 vélos. Le 20 août dernier, 208 demandes — certaines déposées pour l’achat de vélos pour plus d’un membre d’une même famille — étaient en attente d’une analyse. Et les formulaires ont continué à être acheminés à la Ville depuis cette date.

Le programme prévoit que les Granbyens peuvent recevoir une remise de 50 $ à l’achat d’un vélo standard neuf.

La subvention est la même pour un vélo usagé acheté d’une entreprise commerciale. L’aide financière grimpe à 75 $ pour un vélo standard usagé, acheté d’un OSBL tel qu’Écolo-Vélo du cœur, et à 100 $ à l’achat d’un vélo électrique neuf.

Le vélo doit toutefois avoir été acheté chez un commerçant qui a pignon sur rue à Granby. Aussi, le programme n’est applicable qu’une seule fois par citoyen.

«Ce sont de petits gestes qui ne coûtent pas grand chose, mais qui ont un impact majeur sur des familles», estime le maire Pascal Bonin.

«Une coche plus loin»

En 2018 et 2019, le programme a permis d’accorder une aide financière pour l’achat de quelque 1370 vélos. En incluant les données de 2020, la Ville aura subventionné l’achat de plus de 2370 bicyclettes.

« On ne s’attendait pas à un tel succès. Plus de 2000 vélos, c’est énorme », lance le maire, Pascal Bonin.

Celui-ci se réjouit que cette idée toute « simple » ait sûrement contribué à faire « avancer la philosophie de la mobilité active ». Car l’ajout de pistes cyclables ou multifonctionnelles est désormais privilégié par les administrations municipales, dont celle de Granby, lors de la planification de certains travaux routiers.

Pascal Bonin dit avoir particulièrement apprécié que ce programme permette à des citoyens d’acquérir un vélo usagé à très peu de frais, voire à coût nul, alors qu’ils avaient droit à une remise de 75 $.

« Ce sont de petits gestes qui ne coûtent pas grand-chose, mais qui ont un impact majeur sur des familles », estime le maire.

Le retour en 2021 du programme de subvention, dans sa mouture actuelle, n’est toutefois pas acquis. Le comité environnement pourrait revenir avec « autre chose », avance Pascal Bonin.

« Ça pourrait être un autre type de subvention, un peu dans le même esprit: celui de faire bouger les gens et de promouvoir un loisir. (...) Le programme actuel a trois ans et il a été génial. Mais il faut s’en inspirer pour aller une coche plus loin. Ça force le comité environnement à être encore imaginatif », dit le maire.

Celui-ci précise par ailleurs être ouvert aux suggestions de la population.

Année record

Programme de subvention ou pas, les boutiques de vélo ont connu un été achalandé comme jamais, alors plusieurs citoyens ont découvert — ou redécouvert — le plaisir de se déplacer sur deux roues.

« On a vécu deux saisons en une. D’habitude, une bonne saison, on vend environ 400 vélos. Là, on est rendu au-dessus de 800 », affirme le coordonnateur d’Écolo-Vélo du Cœur, Simon Robert.

Selon lui, environ 30% des clients étaient au fait du programme de subvention offert aux Granbyens. « Les autres, on leur apprenait et ils étaient bien contents d’avoir un cadeau. Se faire rembourser 75 $ à l’achat d’un vélo, tout le monde apprécie ça. Les vélos usagés coûtent parfois 100 $. En bout de ligne, ton vélo te revient à 25 $ », dit-il.

Le copropriétaire de Sports aux puces Vélogare, Talkena Wasungu, a aussi souvent appris aux clients l’existence du programme. « Ce n’est pas ce qui incite les gens à acheter un vélo, mais c’est un bon argument de vente », lance-t-il en confirmant avoir aussi enregistré une « saison record », comme la plupart des commerces de vélo.