Le programme de rénovation résidentielle permet aux propriétaires d’obtenir une aide financière maximale de 10 000 $ par logement pour des travaux d’amélioration et de rénovation (électricité, plomberie, portes et fenêtres, charpente, accessibilité universelle, etc.).

Programme de rénovation résidentielle: l’enveloppe de 1 M $ est déjà épuisée

Le programme de rénovation résidentielle mis en place au début de l’année par la Ville de Granby a été si populaire que l’enveloppe d’un million de dollars qui lui était consacrée est déjà épuisée, a confirmé lundi le directeur général de la Ville, Michel Pinault.

« C’est un beau succès. [...] On avait estimé que ça irait rondement. Mais le programme a été plus populaire que ce qu’on avait prévu », a-t-il commenté.

À l’origine, 500 000 $ avaient été alloués en 2019 à ce programme de rénovation résidentielle qui vise à réduire l’étalement urbain, à revitaliser certains secteurs plus anciens de la ville et à favoriser l’entretien du patrimoine bâti. Le nombre de demandes élevé a toutefois incité les élus à doubler ce montant en mars dernier.

Les demandes ont par la suite continué à se multiplier à un rythme soutenu, si bien qu’il est désormais trop tard cette année pour profiter du programme. Le conseil municipal devra décider s’il le renouvelle ou pas en 2020, souligne Michel Pinault.

« Il fallait annoncer que l’ensemble de la somme prévue est engagé parce que le mois de juillet s’en vient. Il y a des gens qui vont acheter une nouvelle demeure et qui vont peut-être compter sur le programme de rénovation. Mais il est plein. Ce qui est une bonne nouvelle ! On ne regrette tellement pas d’avoir ajouté 500 000 $ de plus », affirme pour sa part le conseiller municipal responsable des finances, Jocelyn Dupuis.

Le programme vise exclusivement les résidences d’un ou deux logements, construites depuis au moins 20 ans et ayant une valeur foncière maximale de 120 000 $ (valeur du terrain exclue). Il permet aux propriétaires d’obtenir une aide financière maximale de 10 000 $ par logement pour des travaux d’amélioration et de rénovation (électricité, plomberie, portes et fenêtres, charpente, accessibilité universelle, etc.). Pas moins de 50 % des travaux admissibles peuvent être remboursés. La valeur des travaux doit toutefois être supérieure à 5000 $.

Le programme vise exclusivement les résidences d'un ou deux logements, construites depuis au moins 20 ans et ayant une valeur foncière maximale de 120 000 $, valeur du terrain exclue.

Pierre angulaire

Quelque 130 dossiers ont été analysés depuis l’entrée en vigueur du programme. L’aide financière a déjà été accordée pour deux d’entre eux. Les demandes de 59 propriétaires ont été acceptées et le processus d’émission de chèque est en cours, tandis que 69 autres dossiers sont actuellement en traitement, détaille le directeur général de la Ville.

« Cela a généré des travaux qui totalisent environ 2,2 millions $ », précise-t-il.

L’aide financière de la Ville de Granby a permis à plusieurs propriétaires — la majorité de résidences unifamiliales — d’effectuer des travaux de rénovation aux portes et fenêtres, ainsi qu’aux murs extérieurs, de même que des travaux d’isolation, de charpente, de chauffage ou d’électricité, selon les informations transmises.

Le maire de Granby, Pascal Bonin, avait qualifié ce nouveau programme « d’unique et de novateur », lorsqu’il en avait dévoilé les détails, lors du dépôt du budget 2019. Il semble que cela ait attiré l’attention dans le milieu municipal puisque la Ville a été invitée à soumettre sa candidature au Prix du Carrefour action municipale et famille.

« C’était la pierre angulaire de notre budget. On était fier de présenter ça en décembre dernier. On travaillait justement sur la planification stratégique de la Ville et notre nouvelle vision “Granby, naturelle et audacieuse dans son expérience humaine”. Je trouve que le programme de rénovation résidentielle est très audacieux et aussi très humain », affirme Jocelyn Dupuis.

« On redonne à notre communauté et ça fait en sorte qu’on aide des personnes âgées, des petites familles à rafraîchir les immeubles plus âgés. On sait que les gens n’ont pas toujours les moyens de le faire. Mais avec ce programme, on leur a donné le goût de le faire. Et ça permet de revitaliser des quartiers qui en avaient peut-être plus besoin », dit-il en soulignant que cela entraînera une hausse des valeurs dans certains secteurs.

Frein

Le conseiller municipal responsable des finances estime en outre que si l’enveloppe du programme avait été de deux millions de dollars, l’ensemble des fonds aurait sûrement aussi été engagé. « Il fallait mettre un frein en quelque part. Mais on voit que ça fonctionne très bien. On verra si le conseil municipal veut poursuivre l’an prochain », dit Jocelyn Dupuis.

Celui-ci croit par ailleurs que le programme aura des « effets collatéraux positifs » pour l’économie locale, car plusieurs travaux seront sûrement réalisés par des entrepreneurs de Granby. Des matériaux seront aussi achetés dans les commerces d’ici, calcule-t-il.