Le directeur du développement économique au CLD Brome-Missisquoi, Denis Beauchamp

Programme de croissance de l’industrie touristique: deux cohortes dans Brome-Missisquoi

Accroître la performance des PME touristiques à l’échelle provinciale. Telle est la prémisse d’une démarche d’accompagnement mise sur pied par le ministère du Tourisme, en partenariat avec le Mouvement québécois de la qualité. Des 13 cohortes prévues à travers le Québec, deux verront le jour dans la région. Un groupe d’une dizaine d’entreprises a été formé à Bromont, tandis que l’on recherche des candidats pour compléter le second pour l’ensemble de la MRC Brome-Missisquoi.

« Notre objectif est d’augmenter la croissance de nos entreprises touristiques. Il y a un potentiel extraordinaire, mais on a besoin de mieux l’exploiter, a indiqué le directeur du développement économique au CLD Brome-Missisquoi, Denis Beauchamp. Quand on regarde l’état de la balance commerciale touristique, elle est de moins en moins équilibrée, parce que les Québécois voyagent de plus en plus à l’étranger. On est en compétition avec le monde. C’est donc une opportunité de prendre le recul nécessaire pour mieux planifier l’avenir. »

La première étape de la démarche, qui s’échelonne sur près d’un an et demi, consiste, pour les candidats, à dresser un bilan de la performance de leur organisation et de ses meilleures pratiques. Pour ce faire, ils auront recours à l’outil de diagnostic nommé « qualimètre ».

« Au terme de l’exercice, on obtient environ 21 bonnes approches et quelques opportunités d’amélioration, a mentionné le consultant pour le Mouvement québécois de la qualité, Guy Dalphond.  Ça se fait en mode consensuel pour les participants. »

Vient ensuite l’élaboration d’un plan d’action et sa mise en œuvre avec des experts. De plus, au cours des prochains mois, les membres de la cohorte se rencontreront à trois reprises pour échanger et faire du « codéveloppement », a fait valoir celui qui chapeaute l’initiative. Selon M. Dalphond, chaque accompagnement, dont les frais sont subventionnés par Québec, a une valeur approximative de 15 000 $.

Recrutement

À la suite d’une démarche initiée par la conseillère du district 2 à Bromont, Claire Mailhot, un groupe d’entrepreneurs de la municipalité a intégré le programme. Notons que le Centre national de cyclisme de Bromont et le Domaine Château-Bromont ont fait partie d’un des groupes précédents. 

M. Beauchamp a pris la balle au bond en amorçant le recrutement de candidats pour une deuxième cohorte, cette fois dans toute la MRC Brome-Missisquoi. Jusqu’ici, quatre organisations ont signifié leur intérêt. Six autres places sont toujours disponibles. Or, ne s’inscrit pas qui veut. 

« On recherche une seule entreprise par secteur d’activité pour éviter de mettre des organisations en concurrence », a fait valoir
M. Beauchamp. 

Les entreprises qui souhaitent adhérer au programme ont jusqu’à la fin août pour s’inscrire en contactant le CLD Brome-Missisquoi. 

« Le monde de la restauration n’est toujours pas inclus dans la démarche. Il y a également de la place pour des entreprises en agrotourisme, notamment un vignoble, une fromagerie, une entreprise brassicole et bien d’autres », a énuméré le directeur du développement économique. Les deux cohortes doivent se mettre en branle dans la région dès le 25 novembre.