Caroline Gosselin, Daphnée Poirier et Janna Hubacek, du CAB de Sutton, et Jérémy Haman, coordonnateur aux loisirs et à la vie communautaire de Sutton.

Programmation automnale du CAB de Sutton: des activités pour les 0 à 100 ans

Afin de faire connaître ses services et ses nouveautés, le Centre d’action bénévole (CAB) de Sutton a lancé sa programmation automnale, lundi matin, avec une activité de coloriage pour adultes, une façon bien populaire de relaxer.

« On se rend compte qu’on fait plein de choses, qu’on donne plein de services et que les gens ne comprennent pas que tout est rattaché au CAB, explique la directrice, Janna Hubacek. On trouvait ça intéressant, même pour nous, de prendre tout ce qu’on fait déjà et les nouveautés et de mettre ça sur un calendrier. »

La directrice Janna Hubacek ainsi que ses collègues Daphnée Poirier, chargée de projets pour les petits, et Caroline Gosselin, intervenante de milieu auprès des aînés, ont présenté les points forts des mois à venir, à commencer par les ateliers d’éveils favorisant la littéracie et la numératie des enfants.

Ateliers gratuits

Les parents de Sutton et d’Abercorn et leurs enfants âgés de 3 à 5 ans pourront ainsi assister à différents ateliers gratuitement, une grande nouveauté cet automne. Chaque mois, une thématique sera au cœur des ateliers.

Ces ateliers débutent avec une activité sous le thème de la nature. Le 11 octobre, Catherine Lalonde abordera les plantes médicinales de façon ludique pour les petits. Le 18 octobre, Agnès Boisvert prépare un atelier d’éveil musical à la nature. Pour compléter le mois, l’Heure du conte sera animée par Lucie-Ève L’Italien.

Les vendredis parents-poupons permettront aux parents de jeunes enfants de se réunir et de socialiser pendant que les enfants s’amusent. Ce genre d’activités était organisé auparavant, mais à une moins grande fréquence. Cette fois-ci, la rencontre est organisée tous les vendredis.

« C’est pour les 0-2 ans, précise Mme Hubacek. Les parents viennent ici et y trouvent une occasion où les enfants peuvent s’amuser ensemble. Les parents nous disent que ça améliore leur vie. Beaucoup de jeunes vivent de l’isolement quand ils deviennent parents. Les gens peuvent emprunter les jouets et les amener chez eux. »

Cet espace de socialisation semble efficace. « Dans les groupes qui viennent, il se crée des réseaux et ils finissent par ne plus venir parce qu’ils se suffisent entre eux. Ils s’échangent des trucs, des expertises, des équipements… Je dis toujours que, si nous faisons bien notre travail, éventuellement on n’aura plus besoin de nous », ajoute la directrice.

Aînés

Pour les aînés, des cafés-partage seront organisés. Le premier proposera une tempête d’idées pour trouver différents moyens de répondre à leurs besoins. Leur besoin principal est de tisser des liens, mais les moyens demeurent à déterminer.

Le 9 octobre, un petit groupe se rejoint à 14 h pour le premier café-partage. Tous sont bienvenus à venir enrichir ce groupe.

Enfin, le CAB de Sutton présentera des initiatives anti-gaspillage. « Ça a lieu de façon sporadique, poursuit Mme Hubacek. On a développé des partenariats avec des producteurs. Par exemple, un producteur avait trop de tomates. Des équipes de bénévoles sont allées en cueillir et ils ont fait des transformations pour le frigo-don. »

Pour l’instant, les activités se déroulent au 7, rue Academy, au local du CAB. Cependant, l’organisme cherche à déménager dans un endroit plus grand qui répondra davantage à ses besoins. Cela permettrait notamment d’y tenir les activités de cuisine collective, plutôt que de louer un espace.

Plus de 100 bénévoles rendent ces activités possibles.