L’accusé photographié à la suite de son arrestation en 2007.

Procès pour meurtre prémédité: Plante ne témoignera pas

Martin Plante ne sera pas entendu au terme de son deuxième procès pour meurtre prémédité.

Son avocate, Me Annik Magri, en a fait l’annonce lundi au palais de justice de Granby. « Nous ne présenterons aucune défense », a-t-elle déclaré à l’attention des 12 membres du jury, de la Couronne et du juge Martin Bureau, de la Cour supérieure.

Cela signifie que la défense ne présentera pas de témoin et que l’accusé de 41 ans, originaire de Saint-Hyacinthe, ne donnera pas sa version des faits à son procès, comme c’est son droit. Quelques minutes plus tôt, Me Claude Robitaille, du ministère public, indiquait que la preuve de la Couronne était close après cinq semaines d’audiences et la présentation d’une quinzaine de témoins.

Les plaidoiries finales doivent avoir lieu mercredi et le jury doit commencer à délibérer après avoir entendu les directives finales du juge, jeudi. Il sera séquestré jusqu’à ce que les six femmes et six hommes en arrivent à un verdict unanime.

Drogue
Martin Plante est accusé du meurtre au 1er degré de Michel jr Jean-Baptiste, un chauffeur de taxi montréalais. Le crime a été commis le 29 août 2006 dans une maison de la rue de l’Église, à Roxton Falls. L’accusé reprochait à la victime de lui avoir volé de l’argent au terme d’une transaction de drogue.

C’est le deuxième procès que M. Plante subit pour ce crime, le premier ayant été annulé par la Cour d’appel en 2014.